Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore : la censure perdurera même sur Switch

Eh bien non. Alors que Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore s’annonçait sur Switch comme la version définitive du titre quasi-éponyme sorti sur Wii U, il s’avère que celle-ci se basera sur la mouture originale commercialisée en et charcutée pour l’Occident.

Après l’annonce, il y a maintenant un peu plus d’un mois, de Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore sur Switch, les fidèles de la Wii U avaient pu se désoler de la perte d’une nouvelle exclusivité. Le contenu supplémentaire alors révélé (une chanson et de nouveaux éléments de scénario) n’incitait pas vraiment à repasser à la caisse, jusqu’à ce que l’on apprenne que cette version allait être localisée en français.

crédit YouTube

Pour rappel, le Tokyo Mirage Sessions ♯FE de base était sorti en Occident dans une seule et unique langue, l’anglais. Et ce n’était pas là le plus grand de ses défauts. Le jeu, rencontre entre les univers Fire Emblem et Shin Megami Tensei, avait ainsi notamment fait l’actualité pour une censure occidentale particulièrement marquée.

Censure de Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore : les excuses de Nintendo

Qu’a-t-on appris depuis ? La page du jeu sur le site français de Nintendo mentionne qu’une “infime partie du jeu [est] en anglais” et qu’“un niveau de lecture basique en anglais est nécessaire pour apprécier pleinement ce jeu”.  Rien de condamnable, surtout que ces termes restés en anglais devraient être de ceux que les joueurs ont l’habitude de voir à l’écran.

La nouvelle la plus vibrante concernant cette ressortie est la confirmation qu’elle se basera sur la version Wii U occidentale. Autrement dit, qu’elle arborera la même censure et ce même au Japon. Le public nippon a d’ailleurs eu la puce à l’oreille en remarquant que la page de ce portage comportait des captures d’écran du jeu Wii U.

Depuis, Nintendo a officiellement présenté ses excuses (en japonais) pour la confusion ainsi entrainée. Alors que les précommandes pour Tokyo Mirage Sessions ♯FE Encore ont d’ores et déjà été lancées, le petit artisan a indiqué que les annulations sur l’eShop et My Nintendo Store seront acceptées. Il n’est pas certain que cette démarche soit suffisante pour calmer des joueurs à qui l’on a (pré)vendu un portage avec moins de contenu à l’intérieur.