Tom Clancy’s Elite Squad : Ubisoft présente ses excuses pour avoir repris le symbole du poing levé dans une vidéo

Le week-end dernier , Ubisoft a été sous le feu de nouvelles critiques, celles-ci ayant eu trait à son free-to-play Tom Clancy’s Elite Squad. En reprenant ainsi l’imagerie du poing levé dans la séquence d’introduction de son titre et en l’associant à une organisation terroriste fictive, l’éditeur a fait preuve d’indélicatesse, ce qu’il a depuis reconnu.

Disponible depuis peu sur périphériques iOS et Android, le free-to-play Tom Clancy’s Elite Squad fait parler de lui pour un motif d’ordre politique. Gamasutra rapporte que dans la vidéo d’introduction du titre est dépeinte Umbra, organisation terroriste fictive. Le problème réside dans l’association faite entre Umbra et des éléments du monde réel.

crédit YouTube

La séquence inclut donc des images de manifestations véritables et l’imagerie du poing levé, inscrite historiquement comme étant rattachée au mouvement Black Power. Un symbole également brandi contre les violences raciales notamment observées aux États-Unis.

Tom Clancy’s Elite Squad : les images de manifestations avaient été filmées en 2018

Le samedi 29 août, Ubisoft a réagi sur son compte Twitter en reconnaissant avoir fauté dans l’inclusion de ce poing levé et que ce dernier n’apparaîtra plus dans la prochaine mise à jour du jeu.

“L’imagerie qui apparaissait dans la séquence d’ouverture de Tom Clancy’s Elite Squad avec un ‘poing levé’ était indélicate et nuisible tant dans son inclusion que dans sa représentation. Nous avons écouté et apprécié les acteurs et la communauté au sens large qui nous l’ont fait remarquer et nous présentons nos excuses. Cette image de ‘poing levé’ sera supprimée dans la prochaine mise à jour du titre ce mardi 1er septembre sur Android et dès que possible sur iOS.”

On nous rappelle qu’Ubisoft s’était engagé financièrement dans le mouvement Black Lives Matter suite à la mort de George Floyd le 25 mai dernier. L’éditeur avait alors déclaré être “solidaire des membres de l’équipe noire, des joueurs et de la communauté noire”.

Bloomberg a mis la main sur un mémo interne de Charlie Guillemot, directeur de la création d’Elite Squad et directeur général d’Ubisoft Owlient, dans lequel on apprend notamment que toute l’introduction va être supprimée et que la séquence posant problème avait en fait été tournée en 2018.

“À l’avenir, nous allons revoir plus rigoureusement le contenu produit et sur le point de sortir afin de nous aider à éviter des erreurs similaires”, a-t-il été ajouté.