“Top Gun” : Jerry Bruckheimer raconte qu’il n’a “pas été facile” d’embarquer Tom Cruise

À l’occasion des 35 ans du Top Gun original, son producteur Jerry Bruckheimer confie que bien que désormais indissociable du film, Tom Cruise a été quelque peu malmené au moment de lui proposer d’être de l’aventure.

Rares sont les situations où l’on peut littéralement affirmer que la carrière d’un acteur a pris son envol en adéquation avec le thème du film en question. Pour Tom Cruise, qui avait certes commencé à tourner avec les plus grands comme Francis Ford Coppola et Ridley Scott, ce n’est qu’après la sortie du Top Gun de Tony Scott que son aura est devenu celle d’une vedette.

crédits YouTube

À quelques mois de la sortie d’une suite redoutée, et parce que les valeurs sûres sont à privilégier en cette période de réouverture des cinémas, la Paramount ressort Top Gun dans les salles obscures.

À cette occasion, Variety a pu s’entretenir avec Jerry Bruckeimer, producteur de l’original et de sa suite Maverick.

Les Blue Angels ont tenté de dissuader Tom Cruise de retourner dans un cockpit

À la question de savoir pourquoi Top Gun a-t-il autant de succès 35 ans après sa sortie, son producteur résume la recette à deux ingrédients phares :

“Tout d’abord, vous avez Tom Cruise, dont la carrière ne cesse de s’étoffer. C’est la magie du cinéma quand on a un jeune acteur comme lui dans l’un des premiers films de sa carrière. Ensuite, il y a le brio visuel de Tony Scott. C’était un cinéaste emblématique et ses films tiennent sur la longueur.”

On mentionnera également Kelly McGillis dont le charisme a aussi vraisemblablement aidé les spectateurs à adhérer à l’histoire. Jerry Bruckheimer confirme par la suite que pour le rôle masculin principal, Tom Cruise a toujours été le premier, voire le seul, choix. Mais le producteur reconnaît que les choses ont failli ne pas se passer comme voulues :

“Ça n’a pas été facile. Nous voulions Tom après avoir vu ‘Risky Business’ et il a hésité. Nous nous sommes donc arrangés pour qu’il vole avec les Blue Angels à la base aéronavale d’El Centro, en Californie. Il y est allé en moto, il venait de terminer un film avec Ridley Scott, ‘Legend’, et ses cheveux étaient longs et en queue de cheval. Ils l’ont regardé et ont pensé : ‘On va faire un tour avec ce hippie’. Ils l’ont emmené sur un F-14, l’ont fait sauter et ont fait toutes sortes de cascades pour le retourner et s’assurer qu’il ne retournerait jamais dans un cockpit. Mais c’était tout le contraire. Il a atterri, s’est dirigé vers une cabine téléphonique et m’a appelé en disant : ‘Jerry. Je fais le film. J’adore ça.’ Il est devenu lui-même un aviateur hors pair. Il peut piloter à peu près tous les avions qu’on peut fabriquer.”

On imagine donc que c’est un Tom Cruise surboosté qui était allé à la rencontre du secrétaire de la Navy, avec Jerry Bruckheimer, pour convaincre la marine de guerre américaine de participer au film.

Mots-clés tom cruisetop gun