Toshihiro Nagoshi, grande figure de SEGA, pense savoir pourquoi Nintendo est passé devant

Aujourd’hui de l’histoire ancienne, la guerre des consoles mettait autrefois en scène SEGA, avec sa Megadrive, et Nintendo, représenté par la Super Nes. Désormais, les deux collaborent – entre la présence de Sonic dans Super Smash Bros et Mario et Sonic aux Jeux Olympiques. L’histoire aura fait que Nintendo est passé devant et s’impose toujours comme l’un des meilleurs constructeurs avec sa Switch, aux côtés de Microsoft (XBox) et Sony (PlayStation). Et lors d’une interview pour Otaquest, c’est Toshihiro Nagoshi, célèbre game designer de SEGA, qui est revenu sur l’échec de la société pendant la guerre des consoles.

Alors que SEGA a quitté la course depuis la Dreamcast, énorme échec, l’homme se veut plutôt lucide.

La Dreamcast, une excellente console qui n'a pas réussi à trouver sa place

Photo de Shane Avery – Unsplash

Selon lui, la réussite de Nintendo tient sur une approche plus commune que celle de SEGA.

SEGA revient sur la guerre menée contre Nintendo

Histoire de bien fêter les 60 ans (tout de même) de SEGA, Toshihiro Nagoshi a été plutôt bavard au micro de Otaquest. L’homme explique notamment les raisons qui ont fait de Nintendo le grand vainqueur de la guerre des consoles, à l’époque où leur rivalité était vivace. Pour rappel, Toshihiro Nagoshi a collaboré de nombreuses fois avec son ancien concurrent, notamment à la production de F-Zero GX, classique de la Game Cube.

Toshihiro Nagoshi explique avoir eu la possibilité de parler avec de nombreux employés de Nintendo, des nouveaux venus aux directeurs. L’homme explique avoir même eu la chance de parler au président de la firme de 49 à 2002, Hiroshi Yamauchi. Nagoshi a remarqué qu’à chaque fois qu’il posait une question à un employé de Nintendo, la réponse était toujours la même, qu’importe le grade. L’homme dit avoir été “choqué” car c’était la première fois qu’il voyait une société dans laquelle tout le monde partageait un désir commun.

À lire aussi : SEGA va lancer une Game Gear Micro pour son anniversaire

Pour lui, les employés de SEGA avaient plutôt tendance à répondre différemment aux questions, mais il se dit impressionné que chez Nintendo, tous étaient sur la même longueur d’onde. Toshihiro Nagoshi, peu rancunier, explique comprendre que SEGA “ait perdu contre eux !“.

Nagoshi en profite tout de même pour dresser un portrait élogieux des équipes de SEGA, en parlant de “la liberté avec la possibilité d’entendre une idée, l’étoffer et aller au bout” poursuivant qu’il s’agit de la plus grande force de la société.

Pour l’homme, “le cœur de SEGA est celui d’un développeur indépendant“.

Mots-clés nintendosega