TouchDroid, c’est fini !

Et non, contrairement à ce que pourrait vous laisser penser le titre de mon article, les gars qui bossent sur TouchDroid n’ont pas terminé leur projet. En réalité, c’est une nouvelle beaucoup moins joyeuse que nous venons tout juste d’apprendre. Nos braves bidouilleurs de génie ont tout simplement décidé de mettre un terme au projet. Ce qui veut tout simplement dire que si vous souhaitez un jour pouvoir installer Google Android sur la HP TouchPad, alors vous n’aurez d’autre choix que de vous tourner vers CyanogenMod. Yep et mine de rien, c’est quand même une sacrée page qui se tourne…

TouchDroid, c'est fini !

Mais la question que vous devez sans doute vous poser, bande de petits galopins, c’est justement de savoir ce qui a conduit la team derrière TouchDroid à avorter son projet. Après tout, aux dernières nouvelles, elle était plutôt bien partie et parfaitement sans aucune difficulté à tenir tête à l’initiative des développeurs du CyanogenMod. Oui et bien c’est justement à cause de ces derniers qu’ils ont tout laissé tomber. C’est même une histoire très triste, voire carrément un drame humain et sachez que que mes doigts tremblent en écrivant ces quelques lignes.

Tout a commencé hier, dans la soirée. L’affaire est un peu compliquée mais il semblerait que certains des membres travaillant sur TouchDroid aient repris à leur compte du code qui ne leur appartenait pas. Pire, ces fameux scripts auraient été en réalité codés par… les développeurs bossant sur CyanogenMod ! Notons tout de même que fnj00 (le gars que nous avons pu voir sur toutes les vidéos publiées par la team de TouchDroid) indique sur son site que ce fameux code a été récupéré sur un pastebin public. Bien évidemment, nous n’aurons jamais le fin mot de l’histoire… Dans tous les cas, l’histoire s’est très vite retrouvée sur Twitter et que les deux équipes n’ont pas manqué de régler leurs comptes en public. Finalement, après plusieurs heures d’attaques, de déni et même parfois d’injures, les membres de la team TouchDroid ont tout simplement décidé de jeter l’éponge.

Et voilà où nous en sommes. Mine de rien, c’est quand même dommage d’en arriver là. Si les deux équipes avaient joint leurs efforts, nul doute que tous ceux qui se sont jetés sur la TouchPad pourraient désormais profiter de Google Android sur leur tablette tactile. Mais voilà, la vraie vie, ce n’est pas une utopie et encore une fois l’esprit de compétition a été le plus fort. Maintenant, ce qu’on peut espérer, c’est que les gars de Cyanogen ne décident pas d’abandonner à leur tour le portable d’Android sur la TouchPad. Yep parce que si cela devait arriver, alors nul doute que l’ardoise de HP perdrait subitement de sa valeur.

Merci à (dans l’ordre) Arnaud, Tom et Gabriel pour l’info !