Toujours plus de Google dans Android

Android se veut être avant toute chose un projet open-source et, théoriquement, tout le monde peut l’utiliser sans problème : si vous fabriquez vous-même votre propre smartphone, rien ne vous interdit de proposer Android comme système d’exploitation, sans rien devoir à personne. En théorie. Car en pratique, proposer un accès au Google Play Store est quasiment indispensable : la grosse majorité des applications Android ne sont disponibles officiellement que là-bas. Et c’est ici que Google entre donc en scène.

En effet, proposer un accès au Google Play Store ne se fait pas sans contrepartie et Google impose un certain nombre de conditions plus ou moins contraignantes aux constructeurs désireux d’offrir à leurs utilisateurs l’accès à la place grande place d’applications d’Android.

Google Android

Il n’y a pas si longtemps que ça, les termes de cet accord nous parvenaient et nous apprenions ainsi à quel point celui-ci était restrictif : Google impose que certaines de ses applications, comme Gmail par exemple, soient installées et que l’icône du Play Store soit présente par défaut sur l’écran d’accueil, et pas perdue au fin fond d’une longue liste.

Récemment, un rapport de The Information a remis cet accord au goût du jour : Google l’aurait modifié, en ajoutant toujours plus d’exigences, et notamment du côté des application qui doivent être pré-installées par les constructeurs.

La liste des application imposées passe donc de neuf à pas moins de vingt. En clair, si ces modifications sont réelles, lorsque vous achèterez votre prochain terminal Android, il y a des chances pour qu’il soit rempli de 20 applications développées par Google. Le tout listé dans un dossier qui devra être présent par défaut sur l’écran d’accueil.

Via

Mots-clés androidgoogle