Découverte d’une tour de crânes au Mexique avec les restes de 119 personnes

Au Mexique, une équipe d’archéologues a fait une découverte fascinante, et pour le moins effrayante. Au cours d’une fouille archéologique, ces chercheurs ont trouvé une tour faite de crânes au cœur de la capitale. Elle était accompagnée des restes de 119 personnes. D’après les premières estimations, cette tour de crânes Aztèque serait âgée de plusieurs centaines d’années.

Ces crânes auraient, selon eux, appartenu à des guerriers ennemis qui ont été emprisonnés. Cette tour aurait servi d’avertissement pour les rivaux de l’empire Aztèque, qui a été renversé par les conquistadors espagnols en 1521.

Photo d'un crâne
Photo d’Eliane Meyer. Crédits Pixabay

Elle s’érige dans la zone de Templo Mayor, qui se trouve au nord de la place centrale de  Tenchtitlan. Les archéologues continuent de mener leurs recherches pour tenter de percer le mystère qui entoure cette construction.

Les archéologues évoquent des rites sacrificiels

Cette tour de crânes n’a pas encore révélé tous ses secrets. Les restes qui ont été trouvés sur place n’appartiendraient pas seulement à des guerriers qui ont été retenus captifs par l’empire Aztèque. À en croire les experts de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire (INAH), une partie de ces restes proviendraient de personnes qui ont été tuées à l’occasion de rites sacrificiels. Ces offrandes auraient eu pour but d’apaiser les dieux.

Les chercheurs sont pour l’instant dans l’incapacité de catégoriser ces restes.

« Bien que nous ne puissions pas encore déterminer combien de ces individus étaient des guerriers, certains étaient peut-être des prisonniers qui ont été mis de côté pour des cérémonies sacrificielles », a expliqué l’archéologue Barrera Rodriguez.

A lire aussi : On a retrouvé d’anciennes ruines Maya sous le Mexique

600 crânes découverts sur le site

Selon les hypothèses des archéologues, elle aurait été construite vers la fin du 15e siècle et ferait partie du Huey Tzompantli, un mur d’ossements qui s’étend sur plusieurs mètres. Cette tour de crânes est une structure impressionnante qui fait 4,7 mètres de diamètre.

Au total, les chercheurs ont dénombré plus de 600 crânes sur le site.

Les autorités Mexicaines ont déclaré que c’était la découverte archéologique la plus importante que le pays a connu au cours de ces dernières années.

« À chaque étape, le Templo Mayor continue de nous surprendre » a indiqué la ministre de la Culture, Alejandra Frausto.

A lire aussi : L’étonnante histoire de la zone du silence du Mexique

Dans un communiqué, l’INAH a fait savoir que les peuples de la Mésoamérique avaient recours aux sacrifices humains pour honorer les dieux et assurer l’existence de l’Univers. Cette tour serait donc « une construction de vie plutôt que mort. »

Mots-clés archéologie