Tourner un film sur la Lune et sur Mars, la prochaine étape pour un réalisateur russe

On avait parlé il y a environ un an du projet des Russes de supplanter les Américains en réalisant le tout premier film tourné dans l’espace. C’est maintenant chose faite puisque cela fait maintenant quelques jours que l’équipe de tournage russe est rentrée sur Terre. L’équipage composé du réalisateur Klim Shipenko, l’actrice Yulia Peresild, ainsi que le cosmonaute Oleg Novitsky, a atterri le samedi 16 octobre dernier au Kazakhstan.

Shipenko et Peresild ont passé une douzaine de jours à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) pour tourner des scènes du film intitulé « The Challenge ». Il s’agit d’un film dramatique filmé principalement dans la section russe de l’ISS. Elle raconte l’histoire d’une chirurgienne envoyée en urgence dans l’espace pour sauver un cosmonaute. L’on sait que le tournage a continué au moment de l’atterrissage de la capsule.

Crédits 123RF.com

Le réalisateur Klim Shipenko a ainsi réussi l’exploit de tourner le tout premier long-métrage filmé dans l’espace. Mais Shipenko ne compte pas s’arrêter là puisqu’il projette déjà d’aller sur la Lune et sur Mars pour faire son travail de cinéaste.

Une suite explosive

Au cours d’une conférence de presse suivant leur retour sur Terre, Shipenko a déclaré qu’il voudrait tourner la suite de son film sur la Lune, et même sur Mars.  

Shipenko a indiqué qu’ils étaient prêts, et que les films sur l’espace devraient être filmés dans l’espace. Si c’est un film concernant la Lune, il devrait être tourné sur la Lune. Et si le film parle de Mars, il devrait être produit sur Mars.

« Pourquoi pas ? Pourquoi le cinéma devrait-il être filmé dans un studio ? », a-t-il ajouté.

Un tournage qui sort de l’ordinaire

Jusqu’ici, peu d’informations ont filtré concernant le tournage qui a eu lieu à bord de l’ISS. Toutefois, Shipenko a parlé des défis qu’il a fallu relever et de l’expérience acquise par l’équipage dans la station.  

Shipenko a par exemple indiqué que certaines scènes qu’il avait imaginées lorsqu’il était sur Terre ont été tournées de manière complètement différente. Selon lui, des personnes dans la station pouvaient être placées l’une en face de l’autre, mais l’une pouvait être « debout » tandis que l’autre est à l’horizontale. Quant à la caméra, elle peut être dans un plan tout à fait différent, et cela transforme complètement la conscience.

En tout cas, Shipenko a déclaré que cette expérience était pour lui une découverte cinématographique. Attendons ainsi de voir la version finale du film qui promet d’être tout à fait unique.

Mots-clés cinémaespace