Tous les jumeaux ne sont pas identiques et on pense savoir pourquoi

La société a toujours été fascinée par les jumeaux. Dans certains cas, il arrive qu’ils ne soient pas tous identiques. En plus de ne pas se ressembler, certains d’entre eux n’ont pas le même sexe. C’est ce qu’on appelle des jumeaux fraternels.

À la différence des jumeaux identiques qui naissent d’un seul œuf fécondé qui se divise en deux, les jumeaux fraternels proviennent de deux œufs bien distincts, libérés et fécondés en même temps.

crédits Pixabay

Un groupe de chercheurs dirigé par le professeur Joseph L Tomkins, de l’Université de Western Australia s’est penché sur le cas de ces jumeaux fraternels pour tenter d’en savoir plus sur ce phénomène.

Des simulations pour expliquer la double ovulation

Joseph L. Tomkins et son équipe se sont demandé pourquoi la sélection naturelle favorise la libération de deux œufs en dépit des faibles chances de survie des jumeaux et des risques de naissances gémellaires pour les mères. La double ovulation est-elle le fruit de la sélection naturelle ou juste le résultat d’un accident ?

Pour répondre à cette question, l’équipe de Joseph L. Tomkins a eu recours à de nombreuses simulations et à des modélisations informatiques. Les chercheurs se sont servis « des données sur la survie maternelle, infantile et fœtale de populations réelles » pour mettre au point leurs simulations et les modèles mathématiques.

Les jumeaux fraternels seraient un « effet secondaire » de la double ovulation

Ces scientifiques ont modélisé de nouvelles stratégies où ils ont remplacé par deux le nombre d’œufs produits par les femmes à des âges différents. Grâce à cette méthode, ils ont pu comparer le nombre d’enfants qui ont survécu selon les différents modèles d’ovulation observés chez ces femmes.

Ils ont alors noté que les enfants nés d’une double ovulation des femmes, au milieu de la vingtaine, avaient de meilleures chances de survie. Les chercheurs ont alors suggéré que la sélection naturelle favorise le passage de l’ovulation simple à la double ovulation avec l’âge. Cela permettrait d’augmenter les chances de naissance chez les femmes plus âgées, car on sait que la survie du fœtus diminue rapidement avec l’âge.

Les simulations réalisées par les chercheurs ont démontré que le deuxième œuf était supprimé avant la naissance. Ils pensent donc que les jumeaux fraternels seraient « un effet secondaire accidentel d’une stratégie bénéfique de double ovulation. »

Mots-clés génétique