Tout est rentré dans l’ordre pour Zone-Téléchargement

Zone-Téléchargement, ou du moins son principal clone, s’est retrouvé dans une posture très inconfortable la semaine dernière lorsque Chrome a détecté un problème sur ses pages.

Toutes les connexions entrantes renvoyaient en effet systématiquement sur un message d’avertissement déconseillant aux internautes de poursuivre leur visite. Quelques jours plus tard, tout semble être rentré dans l’ordre.

Crédits Pixabay

Chrome a activé son filtre le 17 octobre dernier après avoir détecté un problème sur les pages de Zone-Téléchargement.

Zone-Téléchargement : Chrome a retiré son avertissement

Dès cette date, les internautes utilisant le navigateur de Google étaient donc renvoyés vers un avertissement. Et s’il leur était toujours possible d’accéder au site, il leur fallait aller chercher un lien caché dans un paragraphe masqué par défaut.

L’équipe du site n’a pas communiqué tout de suite sur le problème et il a donc fallu attendre le lendemain pour avoir des éléments de réponse.

L’un des responsables de Zone-Téléchargement a en effet publié un sujet sur le forum, sujet dans lequel il a expliqué en substance que le souci de sécurité détecté par Chrome provenait en réalité d’une erreur de configuration sur le domaine utilisé pour stocker les images du site.

Une erreur par la suite corrigée, toujours selon ses propos.

L’avertissement est cependant resté actif chez Chrome pendant quelques heures, avant que tout ne rentre dans l’ordre hier en fin d’après-midi.

Un souci avec le certificat SSL d’un domaine secondaire

Il faut tout de même rappeler que cette version de Zone-Téléchargement a été lancée environ une semaine après la fermeture du site original et la saisie de ses serveurs. Par la suite, l’équipe en charge a été obligée de changer à plusieurs reprises de nom de domaine, avant de basculer sur l’adresse Annuaire-Téléchargement suite à des attaques lancées par des clones désireux de prendre la place du site.

Finalement, le 16 juillet, l’équipe a récupéré l’usage de son nom de domaine initial et elle a effectué un nouveau basculement.

De leur côté, les clones sont toujours actifs. Il existe donc des dizaines de Zone-Téléchargement différents. Ce qui rappelle inévitablement l’histoire de l’hydre. En supprimant le site original, les forces de l’ordre ont donné vie à une multitude de nouvelles têtes.

Une preuve supplémentaire qu’en matière de piratage, la répression ne paye pas toujours. Voire même jamais.