Tout quitter pour aller cuire une pizza sur un volcan

Au Guatemala, un pizzaïolo de 34 ans propose aux touristes des pizzas cuites directement sur les roches d’un volcan actif. Il cuisine à ciel ouvert pour ceux qui aiment s’aventurer dans cet endroit dangereux et ne craignent pas la chaleur. Les laves en fusion et les pierres chaudes rendent sa pizza parfaitement croustillante.

Le nom de sa pizza, « Pizza Pacaya », est tiré du nom du volcan qui se trouve au sud du Guatemala.

Image par Free-Photos de Pixabay
Image par Free-Photos de Pixabay 

Pacaya est l’un des trois volcans en activité au Guatemala. Il se trouve à 2,552 mètres d’altitude, à environ 25 km au sud de la capitale. L’endroit est actuellement sous surveillance, car les habitants aux alentours du volcan ne sont pas à l’abri de la menace d’explosions et de pluies de cendres. Certaines zones habitées ont même déjà été touchées par des coulées de lave.

David Garcia, comptable de formation, a commencé son activité il y a trois ans. Au début, les clients étaient rares, mais le lieu est devenu une destination touristique populaire grâce à l’originalité de ses idées. Le pizzaïolo continue à cuire ses pizzas au beau milieu du danger.

Une cuisson parfaite sur une coulée de lave

En cuisinant, David porte des bottes et des vêtements qui lui permettent de se protéger contre la chaleur intense du volcan. Il commence par étaler la pâte sur une plaque métallique capable de supporter des températures allant jusqu’à 1 800 degrés Fahrenheit. Après avoir ajouté les ingrédients, il place la pizza sur la lave. Il faut environ dix minutes pour une bonne cuisson.

« Le fait de manger quelque chose cuisiné sur une lave paraît ridicule, il n’y a qu’ici qu’on peut voir ça. La pizza est très bonne et a un croustillant magmatique. »

Kelt Van, un touriste néerlandais

Une activité touristique dangereuse ?

Février dernier, les autorités ont été mises en alerte à cause d’une éruption. Ce retour d’activité du volcan a donné à David l’idée de cuisiner directement sur la coulée de lave, ce qui est encore plus dangereux. Auparavant, les pizzas ont été cuites sur les roches.

Il faut reconnaitre que David a dû surmonter des obstacles avant de commercialiser son produit. Pour mieux se faire connaître, il publie des photos du volcan actif avec ses créations sur ses pages Facebook et Instagram.

« Dans une rivière de lave, je dois m’assurer que la pizza ne s’éloigne pas, que la température ne soit pas trop élevée… Il m’a été difficile d’apprendre la technique pour que la pizza ne brûle pas. Sur le rivage, la température est de 1 500 à 2 000 degrés. Ainsi, je dois constamment surveiller la direction du vent pour éviter d’être brûlé. »

David Garcia