Tout quitter pour aller vivre sur Cérès

Depuis quelques années, les chercheurs explorent la possibilité de coloniser d’autres planètes. Pour l’heure, Mars est celle qui remporte le plus de succès. Des entreprises privées tels que SpaceX prévoient d’y acheminer des voyageurs spatiaux dans les années à venir.

Alors que tous les regards sont rivés sur la planète Rouge, le physicien et astrobiologiste Pekka Janhunnen, de l’Institut météorologique finlandais, propose de se concentrer sur un autre corps céleste. D’après lui, Cérès serait une meilleure candidate à la colonisation. Il s’agit d’une planète naine de 952 km de diamètre qui se trouve dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter.

Crédits Pixabay

Dans une étude publiée le 6 janvier 2021 sur arXiv, Pekka Janhunnen explique pourquoi Cérès serait idéale pour l’établissement de la vie humaine. Il est à noter que ces recherches n’ont pas encore fait l’objet d’une évaluation par les pairs.

Un « mégasatellite » autour de Cérès

La réalité se rapproche de plus en plus de la fiction. Il suffit de regarder le projet de colonisation établi par Pekka Janhunnen. Selon lui, l’établissement de l’homme sur Cérès se fera à travers la création d’un « mégasatellite » placé autour de cette planète.

Cette structure en forme de disque sera composée de vaisseaux cylindriques qui seront reliés entre eux. Ces habitats spatiaux seront aménagés pour accueillir environ 50 000 personnes. Elles seront équipées de panneaux solaires qui recueilleront la lumière du Soleil. Ces vaisseaux pourront aussi générer une gravité similaire à celle de la Terre et une atmosphère artificielle.

A lire aussi : Cérès abriterait de l’eau sous sa surface

Pourquoi Cérès ?

Mais qu’est-ce que Cérès a plus que les autres planètes ? Eh bien, pour commencer, la distance qui la sépare de la Terre est comparable à celle qui sépare notre planète de Mars. Le voyage sera donc relativement facile. D’autre part, Cérès est également riche en azote qui est « un composant nécessaire de l’air de la colonie. »

Cette planète salée contient également une grande quantité d’eau sous sa surface. Pekka Janhunnen a expliqué que la colonie pourra utiliser des ascenseurs spatiaux de 1 024 km pour transférer ces matériaux depuis la planète jusqu’au mégasatellite qui l’abrite. Il a ajouté que Mars n’était pas la candidate parfaite à l’établissement de la vie humaine :

A lire aussi : Quand une IA détecte une mystérieuse structure carrée sur Cérès

« Je m’inquiète du fait que les enfants qui grandiront sur Mars ne pourront pas devenir des adultes en bonne santé (en terme de muscles et d’os) en raison de la gravité martienne qui est extrêmement basse. »

Un tel projet devrait mettre 12 ans à voir le jour.

Mots-clés cérès