Tout sur la Surface Dial

Microsoft a enchaîné les annonces à un rythme soutenu hier soir et si la marque a profité de sa conférence de presse pour présenter Windows 10 Creators Update et son incroyable Surface Studio, elle a aussi introduit un nouvel accessoire extrêmement intéressant : la Surface Dial. Grâce à lui, l’utilisateur va effectivement pouvoir interagir autrement avec sa machine et accéder en un instant aux fonctions dont il a besoin… au moment où il en a besoin.

La Surface Dial se présente sous la forme d’un petit cylindre métallique de quelques centimètres de haut, avec une couleur et une texture identiques à celle du châssis des Surface. La base semble être faite de plastique en revanche.

Surface Dial : image 1

La Surface Dial en pleine action.

L’accessoire pèse environ 145 grammes et il est totalement dépourvu de fil et de câble. L’alimentation repose ainsi sur deux piles AAA vendues avec le dispositif.

La Surface Dial, un accessoire uniquement compatible avec la gamme Surface

Pour communiquer avec l’ordinateur, la Surface Dial s’appuie sur le Bluetooth 4.0 LE. L’accessoire n’est cependant pas compatible avec toutes les machines du marché. Loin de là même puisqu’il faudra impérativement investir dans un Surface Studio (elle sera livrée avec), un Surface Book ou une Surface Pro 4 pour en profiter.

La Surface 3 ne fait malheureusement pas partie des heureuses élues.

L’accessoire peut être utilisé de différentes manières. Posé sur le bureau, il fonctionne comme une molette d’appoint et il nous permettra par exemple de faire défiler le contenu d’une page web sans avoir besoin de poser la main sur la souris.

Il ne s’arrête pas là bien sûr et il offre ainsi de nombreuses interactions différentes, variant en fonction de l’application active. Sur Groove, par exemple, il nous permettra d’ajuster le volume sonore ou même de passer d’une piste à une autre. En l’utilisant avec Cartes, nous pourrons faire pivoter nos plans ou même zoomer dessus en quelques instants. Et ainsi de suite.

La Surface Dial peut aussi être utilisée conjointement avec un stylet pour accéder plus rapidement à certains raccourcis comme des outils pour le dessin ou même des nuanciers.

Un produit, plusieurs usages

Mais ce n’est pas le plus fou. Non, car il est aussi possible de poser l’accessoire sur l’écran d’une Surface pour faire apparaître autour de lui des outils comme des plumes, des équerres virtuelles ou même des notes de musique. Là encore, tout dépendra de l’application utilisée.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’accessoire n’est pas uniquement compatible avec les applications maison. De nombreuses applications tierces le supporteront également. Des applications comme Sketchable, Mental Canvas, Drawboard PDF, Moho 12, StaffPad, Spotify,  ou encore Bluebeam Revu. La liste n’est évidemment pas exhaustive.

La Surface Dial intègre aussi un moteur haptique afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Et le plus beau, dans l’histoire, c’est qu’elle est proposée en précommande à un tarif plutôt raisonnable, un tarif fixé à 99,99 $. Les expéditions démarreront le 10 novembre aux États-Unis.

Cela va peut-être vous surprendre, mais de mon point de vue, ce simple accessoire a été une des annonces les plus importantes de la conférence. Il prouve en effet que Microsoft continue à rechercher l’innovation.

La Surface Dial est effectivement un produit innovant, et on peut dire que c’est typiquement le genre de produit dont Apple aurait pu nous gratifier du temps où Steve Jobs était encore en vie.

Surface Dial : image 2 Surface Dial : image 3