Tout sur le Google WiFi

Google a présenté pas mal de nouveautés durant sa dernière conférence de presse et la firme a notamment profité de l’occasion pour lever le voile sur un routeur WiFi domestique, le fameux Google WiFi. Il n’est évidemment pas le premier à se lancer sur ce secteur mais il faut avouer que sa solution ne manque pas de charme, ni d’intérêt. Loin de là, même.

Le Google WiFi n’est pas un produit unique. En réalité, la technologie s’appuie sur plusieurs routeurs cylindriques à disposer à travers la maison ou le bureau.

Google WiFi : image 1

Le Google WiFi en plein action.

Ces derniers sont assez compacts et ils sont en outre pourvus d’une belle robe nacrée rappelant beaucoup celle du Google Home. Le corps du cylindre est divisé en deux parties séparées par une lampe faisant le tour du produit.

Google WiFi : des lignes soignées

Mais la véritable force de ces produits, c’est leur accessibilité. Contrairement à la plupart des routeurs du marché, ils ne nécessitent aucune configuration et il suffit ainsi de les brancher à une source d’alimentation pour qu’ils s’intègrent au réseau domestique.

Intéressant, mais ce n’est pas tout car ces cylindres peuvent aussi communiquer ensemble. En réalité, ils vont se connecter les uns aux autres afin de créer un réseau maillé. Grâce à eux, l’utilisateur pourra étendre facilement la couverture de son réseau à travers son bureau ou son logement. Futé.

Google a développé une nouvelle application mobile fonctionnant un peu comme un compagnon. Elle donnera de précieuses informations sur l’état du réseau et elle permettra aussi à l’utilisateur d’accéder à la liste de tous les terminaux connectés. Là, il pourra déconnecter les appareils de son choix à distance ou prioriser un de ces terminaux en appuyant sur le bouton correspondant.

Un réseau maillé en quelques instants

Grâce à ce système, il sera par exemple possible de donner plus de débits au PC fixe de la maison durant nos séances de gaming, ou même de déconnecter à distance les téléphones et les tablettes des enfants pour éviter qu’ils ne passent leurs soirées sur Facebook ou Snapchat.

Google ne s’est pas vraiment arrêté sur les spécifications de ces cylindres hier soir. En réalité, la firme a préféré se focaliser sur les cas d’usage. Maintenant, selon plusieurs sources, ces cylindres se baseraient sur le standard 802.11 ac (2,4 + 5 GHz) et ils intégreraient pas moins de deux ports Ethernet, avec un processeur composé de quatre cœurs couplés à 512 Mo de mémoire vive et 4 Go de stockage.

Les routeurs seront commercialisés en décembre aux Etats-Unis, à un prix fixé à 129 $ par tête de pipe. Google commercialisera aussi un pack regroupant trois routeurs, il sera proposé à 299 ^.

Mots-clés googlegoogle wifi