Tout, tout tout, vous saurez tout sur le Pixel 5a

Google a frappé un grand coup en se lançant en début de semaine dans une campagne de teasing consacrée au Pixel 6 et Pixel 6 Pro. Deux appareils s’annonçant tout bonnement exceptionnels, et qui auront en plus pour particularité d’embarquer à leur bord la toute première puce de la marque.

Une marque qui aurait cependant un second atout caché dans sa manche : un Pixel 5a moins ambitieux, mais surtout moins cher. On fait le point, et vous pouvez même laisser en fond cette chanson de Pierre Perret pour vous mettre dans l’ambiance.

Android 12 Bêta 1 sur un Pixel 5
Android 12 Bêta 1 sur un Pixel 5

Soyons clairs d’entrée de jeu. Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro vont être chers.

Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro ne seront pas donnés

Jusqu’à présent, Google a voulu sa gamme plus accessible. C’est la raison pour laquelle le Pixel 5, un de mes smartphones préférés de l’année dernière, n’était pas réellement un flagship. Il embarquait en effet à son bord une puce orientée milieu de gamme, ce qui ne l’a cependant pas empêché de faire des étincelles.

Cette année, la firme a opté pour une stratégie très différente. Les Pixel 6 et Pixel 6 Pro viendront se placer sur le dessus du panier. Ils s’opposeront donc frontalement aux iPhone 13, mais aussi aux Samsung Galaxy S22 attendus pour le début de l’année prochaine.

Un peu trop ambitieux de la part de Google ? Chacun se fera sa propre opinion sur le sujet, mais je ne pense pas que ce soit le cas. Si les Pixel ne profitent pas du mode de distribution de bon nombre de leurs concurrents, cela n’enlève rien à leurs nombreux atouts. Et parmi ces atouts, il y a bien entendu leur formidable capacité à capturer des photos de toute beauté.

A lire aussi : Test du Pixel 5, la nouvelle référence en matière de photo

Un Pixel 5a pour rendre la gamme plus accessible

La firme a cependant conscience que tout le monde ne pourra pas forcément se diriger vers ses prochains vaisseaux amiraux. Encore moins par les temps qui courent.

Pour rendre la gamme plus accessible, elle aurait donc l’intention, selon le très controversé Jon Prosser, de lancer le 26 août prochain le Pixel 5a. Et bien sûr, le leakeur prétend tout savoir à son sujet.

Le Pixel 5a, donc, viendra se positionner sur un segment milieu de gamme. L’écran sera toujours de type AMOLED et il atteindra les 6,4 pouces de diagonale, ce qui risque de décevoir pas mal de monde. Avec ses 6 pouces, le Pixel 5 était en effet très confortable et ce petit format avait beaucoup séduit l’année dernière.

A lire aussi : Test du Pixel 4a 5G, plutôt un Pixel 4a XL ou un Pixel 5 Lite ?

Tout comme le Pixel 5, mais en plus grand

Bon point en revanche, le taux de rafraichissement serait toujours calé à 90 Hz, pour des animations plus fluides. Android 12 apporte d’ailleurs pas mal de nouveautés de ce côté.

Sans grande surprise, le SoC resterait inchangé. Google aurait donc opté pour un Snapdragon 765G compatible avec… la 5G et couplé à 6 Go de mémoire vive. La batterie atteindrait les 4 650 mAh, pour une autonomie qui devrait être revue à la hausse.

Mais s’il y a bien un point sur lequel vous devez vous poser mille questions, c’est la photo. Après tout, on parle d’un Pixel. Ici encore, il n’y aurait pas de changement significatif. Il faudrait donc compter sur un module double regroupant un capteur de 12,2 millions de pixels avec un grand angle et un capteur de 16 millions de pixels avec ultra grand angle. La caméra frontale, dotée d’une définition de 8 millions de pixels, serait logée dans l’écran, sous la forme d’un poinçon.

Il reste cependant une bonne nouvelle à annoncer. Toujours selon la même source, le Pixel 5a devrait être proposé au prix de 450 $. En revanche, Google aurait l’intention de se focaliser, pour commencer, sur deux marchés, à savoir les Etats-Unis et le Japon. Il ne serait donc pas prévu pour l’Europe, du moins pas tant que la pénurie de semi-conducteurs se poursuit.

Mots-clés googlepixel 5a