Tout sur le Samsung Galaxy S4 Mini Plus

Samsung lance chaque année des dizaines de smartphones différents. Le plus amusant, dans l’histoire, c’est qu’ils s’accompagnent aussi souvent de plusieurs déclinaisons, et même parfois de déclinaisons de déclinaisons. Oui, et le constructeur vient justement de remettre le couvert en levant le voile sur… un Galaxy S4 Mini Plus. Il faut bien l’avouer, on ne l’avait pas vu venir, celui la.

La première chose à savoir, au sujet de cette nouvelle déclinaison, c’est qu’elle ne sera pas disponible sur tous les marchés. Le coréen a préféré se concentrer sur certains pays européens pour commencer.

Samsung Galaxy S4 Mini Plus

Avait-on réellement besoin d’une nouvelle déclinaison du S4 Mini ?

Dans le lot, on trouve notamment l’Allemagne, l’Autriche, la République Tchèque, la Roumanie et la Bulgarie. Cela ne veut évidemment pas dire que le terminal ne sortira pas ailleurs.

Un Snapdragon 410 pour le Galaxy S4 Mini Plus

Esthétiquement parlant, le Galaxy S4 Mini Plus ressemble beaucoup au modèle original et on retrouve à peu près les mêmes lignes et la même ergonomie. Le bouton de mise sous tension est placé sur la tranche droite, soit à l’exacte opposée des boutons dévolus au contrôle du volume.

On trouve aussi un bouton physique placé sous l’écran, entre deux boutons sensitifs. Cette configuration est plutôt traditionnelle, donc, et ce terminal ne réinvente pas franchement la roue.

Samsung a effectivement préféré se concentrer sur sa fiche technique. Là, il est question d’un écran Super AMOLED qHD de 4,3 pouces avec un processeur Snapdragon 410 composé de quatre coeurs cadencés à 1,2 GHz. Le tout avec un GPU Adreno 306 et 1,5 Go de mémoire vive.

L’espace de stockage n’est malheureusement pas mentionné mais il dépendra du modèle choisi. Derrière, on pourra aussi compter sur un capteur de 8 millions de pixels et sur une batterie de 1 900 mAh, le tout sous… hem… KitKat.

Côté prix, le constructeur est parti sur un tarif fixé à 239 euros pour le modèle de base. Le Galaxy S4 Mini Plus est donc un peu plus cher que le dernier Moto G. Oui et il n’a pas non plus droit à Lollipop, ni même à un traitement IPX7. Dans ces conditions, il risque d’avoir beaucoup de mal à trouver son public.

Via