Tout sur le Surface Studio

Microsoft avait promis de nous surprendre et la firme n’a pas menti. Elle a effectivement profité de sa toute dernière conférence de presse pour lever le voile sur deux nouvel appareil spécialement pensé pour les créatifs et les professionnels de l’image : le Surface Studio. Une machine originale, surprenante et qui risque d’intéresser de nombreuses personnes.

Si vous êtes à l’affût de la moindre rumeur, alors ces quelques lignes ne devraient pas vous surprendre et c’est assez logique car cette machine fait parler d’elle depuis plusieurs semaines maintenant.

Surface Studio : image 1

Tous les composants du Surface Studio se trouvent dans son pied.

Entre les brevets et les habituels bruits de couloir, elle a même monopolisé l’attention de la presse spécialisée depuis l’été dernier. Et autant le dire tout de suite, toutes ces rumeurs avaient vu juste.

Surface Studio : l’écran le plus fin au monde, tout simplement

Le Surface Studio se présente donc sous la forme d’un ordinateur monobloc, ou d’un tout-en-un si vous préférez. Il vient donc se positionner sur un segment équivalent à celui de l’iMac.

Comme lui, il propose des finitions premium avec une belle coque en métal et un écran extrêmement fin. Le plus fin au monde, même. Pour parvenir à cette prouesse, Microsoft a fait le choix de déporter tous les composants de la machine dans une base rectangulaire située au niveau du pied de l’appareil. Elle intègre l’alimentation.

Les deux éléments sont reliés ensemble par une charnière renforcée. Elle nous permettra de modifier l’inclinaison de la dalle et de transformer la machine en une tablette graphique.

Le Surface Studio est en effet équipé d’une dalle tactile compatible avec les stylets et les photographes pourront ainsi retoucher leurs photos directement sur l’écran sans avoir besoin de passer par un appareil supplémentaire.

Une fiche technique haut de gamme

La machine est aussi dotée d’une fiche technique impressionnante.

L’écran, pour commencer, atteint une diagonale de 28 pouces, au format 3:2. Il hérite de la technologie PixelSense et il sera capable d’afficher pas moins de 13,5 millions de pixels (192 ppp) et plus d’un milliard de couleurs différentes. Mieux, il sera accompagné d’un outil spécial, le TrueColor, qui permettra à l’utilisateur de sélectionner sa gamme de couleurs en un instant.

Le Surface Studio intègre aussi plusieurs microphones spécialement optimisés pour Cortana. Il pourra donc être piloté à la voix. Une caméra capable de filmer en haute définition est aussi de la partie, une caméra compatible avec Windows Hello bien entendu.

Microsoft déclinera sa machine en plusieurs versions différentes. Il sera notamment question d’un Intel Core i7 composé de quatre cœurs, d’une carte Nvidia GeForce GTX980M mais aussi d’un maximum de 32 Go de mémoire vive et de 2 To de mémoire interne sur les modèles les plus coûteux.

Le Studio s’accompagnera aussi d’un appareil se présentant sous la forme d’un petit boitier cylindrique en métal : le Surface Dial. Il nous permettra de piloter l’interface de la machine du bout des doigts mais il ne s’arrêtera pas là car nous pourrons aussi le poser sur l’écran pour faire apparaître des raccourcis comme des nuanciers par exemple.

La connectique est complète, et placée à l’arrière du boîtier. On trouve notamment un lecteur de cartes SD, un Mini DisplayPort, un port Ethernet et quatre ports USB 3.0.

Attendue avant la fin de la journée aux Etats-Unis, cette machine sera proposée à partir de 3 000 $. Microsoft n’a pas encore parlé d’une sortie à l’internationale et on ne sait donc pas quand il sera possible d’en profiter en Europe et en France.

Surface Studio : image 5 Surface Studio : image 6 Surface Studio : image 7 Surface Studio : image 8