Toyota est en train de construire une ville intelligente peuplée de gens, de robots et d’IA

Le monde dans lequel nous vivons actuellement commence de plus en plus à ressembler à celui d’un film de science-fiction. Il suffit de regarder ce que Toyota est en train de faire. Le constructeur automobile a profité de sa participation au CES 2020 de Las Vegas pour dévoiler son projet de construire une ville intelligente où les gens côtoieront des robots et pourront jouir de l’IA dans tous les aspects de leur vie.

Toyota a indiqué que cette ville sera conçue pour tester les technologies d’IA, la robotique de service et la mobilité urbaine. Le constructeur automobile a déjà trouvé l’endroit idéal pour construire ce « laboratoire vivant. »

crédits Pixabay

Toyota a annoncé que sa ville intelligente sera construite aux pieds du Mont Fuji, au Japon.

Découvrez Woven City

Durant sa participation au CES 2020, Toyota a déclaré que cette ville portera le nom de Woven City, soit littéralement « ville tissée. ». D’une superficie de plus de 700 000 m², cette ville devrait accueillir environ 2 000 résidents à temps plein. D’après Toyota, ce nombre pourrait être amené à augmenter au fil du temps.

Après sa présentation au CES 2020, Toyota a officialisé la construction de sa ville auprès du grand public à travers une publication sur Twitter. « Nous avons présenté la Woven City de Toyota au #CES2020 ! La ville du future… où les gens vivent, travaillent et jouent. Nous donnons vie à notre vision de la mobilité pour tous à travers ce laboratoire vivant. »

Départ à zéro

Dans un communiqué, Akio Toyoda, le Président de Toyota, a souligné l’importance de son projet. « Construire une ville entière à partir de zéro, même à une petite échelle comme celle-ci, est une opportunité unique de développer des technologies futures, y compris celle d’un système d’exploitation numérique pour l’infrastructure de la ville. »

Il s’agit d’un projet d’envergure, comme l’a annoncé Akio Toyoda. « Les personnes, les bâtiments et les véhicules seront tous connectés et communiquent entre eux, à travers des capteurs et jeux de données, nous serons en mesure de tester l’IA. Dans le virtuel comme le réel… et de pouvoir maximiser son potentiel. »

L’architecte danois Bjarke Ingels, Président et chef de la direction de Bjarke Ingels Group, se chargera de la conception de cette ville du futur.

Mots-clés toyota