Toyota et BYD vont joindre leurs forces pour développer des voitures électriques

En général, le coût pour développer des voitures électriques est assez élevé. C’est la raison pour laquelle la plupart des constructeurs automobiles se tournent vers les partenariats, les alliances, et parfois même les fusions, pour atteindre leur objectif de concevoir un ou des modèles de véhicule électrique.

Le jeudi 7 novembre dernier, la compagnie japonaise Toyota a annoncé qu’elle allait créer une joint-venture avec l’entreprise chinoise BYD dans le domaine des voitures électriques. BYD se concentre sur la technologie des véhicules électriques et celle des batteries depuis maintenant une décennie. Toyota pense ainsi qu’il s’agit du partenaire adéquat pour renforcer sa présence en Chine.

Crédits Pixabay

Le vice-président exécutif de Toyota, Shigeki Terashi, a indiqué qu’ils appréciaient que les deux entreprises puissent devenir des « coéquipiers » capables de mettre leur rivalité de côté et de collaborer. De son côté, Lian Yu-bo, vice-président directeur de BYD, a ajouté que cette collaboration allait permettre de proposer de nouvelles voitures électriques sur le marché le plus rapidement possible.

Le rôle de la future entreprise

D’après ce que l’on sait, la future entreprise créée à partir de l’association entre Toyota et BYD s’occupera de la recherche et du développement au niveau local. Les deux compagnies comptent également faire travailler leurs ingénieurs respectifs dans la future société.

Selon les informations, la division recherche et développement de l’entreprise va se concentrer sur le design et le développement de voitures électriques à batterie. Toutefois, des travaux seront également effectués sur des plateformes de voitures électriques.

En ce qui concerne le marché américain

La marque Toyota est déjà assez connue sur le marché américain. Ce n’est pas vraiment le cas de BYD même si elle est déjà présente aux États-Unis. Des flottes de bus et de camions électriques de chez BYD circulent en effet quotidiennement en Californie. La compagnie chinoise opère également une usine de fabrication dans l’État.

Apparemment, l’association entre Toyota et BYD n’aura aucun impact sur le marché américain. Cependant, Toyota prévoirait de sortir au niveau mondial un modèle de voiture électrique équipé d’une batterie à semi-conducteurs au cours de la prochaine décennie.

Face à la situation climatique actuelle, les voitures électriques, qui ne produisent pas de dioxyde de carbone, attirent de plus en plus les consommateurs. Ce secteur semble ainsi représenter l’avenir de l’industrie automobile. Dans ce contexte, attendons de voir les produits qui sortiront de l’association entre Toyota et BYD.

Mots-clés BYDtoyota