Toyota va construire un rover lunaire

Actuellement, la NASA se prépare pour son prochain grand projet impliquant des vols spatiaux habités, et l’objectif est de retourner sur la Lune d’ici 2024. Ce programme a été dénommé Artemis et a officiellement été annoncé l’année dernière par le Vice-Président Mike Pence. Ce dernier a précisé qu’il ne s’agira pas tout simplement d’aller sur la Lune et de retourner sur Terre, mais d’y implanter une base permanente.

Dans le cadre du programme Artemis, Mark Kirasich, un ingénieur de la NASA et également directeur par intérim du département Advanced Exploration Systems de l’agence, a récemment donné des détails sur les étapes du projet. Parlant des activités qui seront menées au niveau de la surface lunaire, Kirasich a annoncé que l’agence travaille sur un véhicule lunaire qui sera envoyé sur la Lune en 2025, un an après l’arrivée des astronautes. Il a aussi ajouté qu’un autre rover sera également envoyé, mais celui-ci sera construit par Toyota dans le cadre d’un partenariat avec l’agence spatiale japonaise JAXA.

Crédits Pixabay

D’après ce que l’on sait, le rover construit par Toyota ne servira pas uniquement de moyen de transport à la surface de la Lune puisqu’il sera pressurisé et fera également office d’habitat pour les astronautes.

A la fois rover et habitat

Kirasich a expliqué que le premier véhicule envoyé sur la Lune sera un appareil non pressurisé comme l’ont été les véhicules durant le programme Apollo. Il sera ainsi très simple et sera délivré par l’une des compagnies privées que la NASA a choisies pour participer au programme Artemis.

L’étape suivante selon Kirasich sera le développement d’un rover qui sera cette fois-ci pressurisé et pourra accueillir deux astronautes pour une durée maximale de 14 jours. Ce sera ainsi un véhicule ressemblant à un véhicule de plaisance et qui servira à la fois d’habitat. Ce que ce rover-habitat a de particulier, c’est le fait qu’il ne sera pas développé directement par la NASA, mais sera construit en collaboration avec l’agence spatiale japonaise JAXA. Ce dernier fera appel à son partenaire commercial, qui n’est autre que Toyota, pour développer l’appareil.

À lire aussi : Des nouvelles concernant le programme Artemis

La contribution du Japon

La signature récente du document intitulé « Joint Exploration Declaration of Intent » par la NASA et JAXA officialise la participation de cette dernière à la mise en place du « Lunar Gateway » et à l’exploration de la surface lunaire. L’agence spatiale japonaise aura ainsi pour tâche d’assurer le développement du rover-habitat qui peut être considéré comme une pièce majeure du programme Artemis.

Certains experts se posent des questions sur le fait que la construction du rover soit attribuée à JAXA, surtout que la NASA avait elle-même travaillé sur le développement d’un rover lunaire électrique dans les années 2000, même si ce projet avait été annulé en 2010. Selon Kirasich, l’implication de l’agence japonaise est en quelque sorte nécessaire. Il explique que c’est important pour l’agence américaine de collaborer avec les Japonais. De plus, le Japon et son industrie automobile ont un grand intérêt pour la technologie des rovers.

En tout cas, par le fait de vouloir inclure des partenaires internationaux dans le programme Artemis, la NASA montre qu’il ne s’agit plus ici de prouver qu’un seul pays est capable d’accomplir une prouesse comme envoyer des humains sur la Lune. Il s’agit plutôt de montrer que mettre en commun le savoir-faire de plusieurs pays est la clé pour réussir des projets d’une telle envergure.

À lire aussi : 12 000 personnes ont répondu présentes pour devenir astronaute pour le compte du programme Artemis

Mots-clés lunetoyota