Toyota veut investir 13,6 milliards de dollars pour rattraper son retard dans le domaine de l’électrique

Alors que le constructeur nippon Toyota était un pionnier dans le secteur des véhicules hybrides, côté transition vers les véhicules électriques, la firme est clairement à la bourre. Une situation que la multinationale compte bien redresser à en croire une récente annonce.

On vient en effet d’apprendre que pour rattraper son retard, Toyota va investir 13,6 milliards de dollars. La majeure partie de cette somme sera dédiée à la mise au point de batteries.

Le logo de Toyota
Crédits Pixabay

À travers ce projet, Toyota se fixe comme objectif de générer annuellement jusqu’à 180-200 GWh d’énergie verte d’ici la fin de la décennie.

Pour fabriquer ces batteries, le géant nippon a déjà tout prévu, et d’ici 2025, il envisage de sortir 70 différents modèles de véhicules électriques.

Des batteries comme nous n’en avons jamais connu auparavant

Une large part de ce montant, soit 9 milliards de dollars seront uniquement destinés à la mise au point de batteries. Si cette somme semble astronomique, au vu de ce que Toyota prévoit de fabriquer, cela reste de l’ordre du raisonnable.

Selon Masahiko Maeda, le directeur de la technologie de la boîte, les futures batteries de Toyota associeront en effet sécurité, longévité et qualité. En guise d’exemple, les lois américaines stipulent que les batteries des autos électriques doivent conserver 70 % leurs capacités de base après 8 ans d’utilisation, mais les futures batteries de Toyota surpasseront largement cette exigence.

Ainsi, la batterie de la bZ4x, la première voiture électrique de Toyota (qui sortira en 2022), devrait garder 90 % de sa puissance, même après 10 ans d’utilisation.

Toyota, annonce également que ses futures batteries à lithium-ion ne seront pas sujettes à des risques de surchauffe, même en étant mises à rude épreuve.

A lire aussi : Une filiale de Toyota rachète la division conduite autonome de Lyft

Les plans de Toyota sont déjà bien préparés

Pour que ses prochaines batteries respectent toutes ses promesses, Toyota tiendra compte de divers paramètres bien précis, qui doivent être suivis à la lettre avant même d’entamer le processus d’assemblage.

Par exemple, pour préserver les anodes, la firme prévoit de procéder à la fabrication de ses batteries à l’abri de la moindre humidité.

Et côté prix alors ? Il devrait être raisonnable, annonce Toyota, qui envisage d’ailleurs de baisser de 50 % le coût de production de ses batteries d’ici 2025.

A titre d’information, toujours en 2025, le constructeur devrait également lancer la commercialisation de batteries à semi-conducteurs, plus performantes, sur lesquelles il travaille depuis 2020.

Mots-clés toyota