Transport urbain : les offres d’investissement et d’acquisition de JUMP Bikes augmentent

JUMP Bikes est un service de vélo à la demande mis en place, il y a de cela dix ans, par une start-up du nom de Social Bicycles, rebaptisée récemment sous le nom de JUMP. À l’heure actuelle, la jeune pousse évalue les offres d’investissement et d’acquisition sur son service.

JUMP Bikes compte plusieurs investisseurs dont Sinewave Ventures et Menlo Ventures. De même, la start-up collabore avec Uber qui, grâce à son application disponible dans certaines villes comme Washington DC ou encore San Francisco, permet aux utilisateurs d’identifier un vélo JUMP Bikes à proximité de leur emplacement et de recevoir un code PIN sur l’application Uber qui leur permette de déverrouiller le vélo.

Les vélos dispensés par JUMP Bikes sont de type électrique. Il s’agit d’un vélo traditionnel, mais dont la partie électrique rend plus faciles les balades à travers la ville.

Un service de location qui gagne en popularité

Si les vélos électriques deviennent de plus en plus populaires, c’est principalement pour deux raisons : leur coût et leur praticabilité. D’abord, pour leur coût, car l’utilisation de ces vélos ne coûte que deux dollars pour trente minutes.

La facilité avec laquelle les utilisateurs peuvent les trouver grâce à l’application Uber, en plus du fait qu’ils ne nécessitent pas de quais de vélo, est une raison supplémentaire qui pousse les sportifs et les utilisateurs à troquer les traditionnels moyens de transport pour cet engin.

Un prix de vente dépassant les cent millions de dollars

Néanmoins, la start-up songe soit à accroître le nombre de ses investisseurs, soit à céder son service de vélo à la demande à une autre entreprise. Dans la première hypothèse, des noms comme Mike Moritz de Sequoia Capital figurent parmi la liste des investisseurs potentiels.

Dans la seconde option, JUMP pense déjà à un repreneur qui n’est nul autre que Uber. Le prix de vente de JUMP Bikes serait évalué à plus de cent millions de dollars. Toutefois, la start-up a reçu un grand nombre d’offres la semaine dernière, témoignant de la farouche compétition que se livrent les entreprises pour obtenir la propriété de JUMP.

Quoi qu’il en soit, JUMP Bikes a des concurrents dans le secteur du transport urbain à l’instar de GoBike et Spin ou encore avec l’émergence des services de location de scooters à la demande chez Bird et LimeBike.