Trappist-1 : deux exoplanètes auraient une atmosphère similaire à celle de la Terre !

Trappist-1 fait de nouveau parler d’elle. En s’appuyant sur Hubble, des astronomes ont effectivement fait une découverte importante, une découverte concernant deux exoplanètes situées dans l’orbite de l’étoile. Elles seraient toutes les deux dotées d’une atmosphère similaire à celle de la Terre et elles pourraient par conséquent abriter la vie.

Trappist-1 n’est pas une étoile comme les autres. Elle vient en effet se ranger dans la catégorie des naines ultra-froide, entre les naines rouges et les naines brunes. La température à sa surface est donc inférieure à 2700 kelvins.

Exoplanète Trappist-1

Deux des exoplanètes situées dans l’orbite de Trappist-1 sont dotées d’une atmosphère.

Elle a été découverte un peu plus tôt dans l’année par une équipe composée de plusieurs astronomes de l’Université de Liège et de chercheurs du MIT.

Trappist-1 a beaucoup fait parler d’elle au début de l’année

Pour mener à bien leurs recherches, ces experts ne se sont pas appuyés sur Kepler mais sur un télescope robotisé situé à l’observatoire de La Silla au Chili : Transiting Planets and Planetesimals Small Telescope, ou Trappist pour les intimes. Il est habituellement utilisé pour étudier les systèmes planétaires et notamment les comètes se trouvant en orbite autour du Soleil.

Toutefois, certaines chercheurs s’appuient sur lui pour détecter des exoplanètes en utilisant la méthode des transits. Une méthode qui est aussi utilisée par Kepler d’ailleurs.

L’équipe évoquée un peu plus haut a focalisé son attention sur la constellation du Verseau et elle a alors découvert une nouvelle naine rouge dans un système stellaire se trouvant à environ 40 années-lumière de notre planète. Le plus surprenant, c’est que cette étoile avait aussi trois planètes dans son orbite.

Plusieurs scientifiques se sont penchés sur ce système depuis la découverte. Certains d’entre eux ont eu l’idée d’utiliser le télescope spatial Hubble pour essayer d’obtenir plus d’informations au sujet de ces exoplanètes et la pèche a visiblement été très fructueuse.

Deux de ces planètes ont une atmosphère

Si l’on en croit leur rapport, un rapport publié dans la revue Nature, alors deux de ces planètes – Trappist-1b et Trappist-1c – seraient composées de roches solides. Intéressant, mais ce n’est pas tout car elles auraient également une atmosphère compacte similaire (et donc pas identique) à celle de Mars, de Vénus ou de la Terre.

Ce détail est d’ailleurs loin d’être anodin. Si l’atmosphère avait été plus dense, la vie n’aurait pas été possible. Là, en l’occurrence, cela veut dire que ces deux planètes sont potentiellement capables d’accueillir la vie.

Il s’agit donc d’une découverte capitale, d’autant que c’est la première fois que nous tombons sur une exoplanète dotée d’une atmosphère similaire à la nôtre. Maintenant, cela ne veut pas non plus dire que des petits hommes verts se baladent joyeusement à sa surface.

Mots-clés astronomieespace