Travis Kalanick, l’ancien PDG d’Uber, se lance dans la réhabilitation immobilière

Travis Kalanick, l’ancien PDG d’Uber qui a quitté l’entreprise en juin dernier après une série de controverses a déjà trouvé un nouveau boulot. Cela fait suite à son annonce concernant le lancement d’un nouveau fonds d’investissement il y a quelques semaines.

Kalanick tentera encore d’influencer l’avenir de l’environnement urbain avec son nouveau projet de start-up d’investissement immobilier.

Kalanick a déclaré sur Twitter que son fonds investirait 150 millions de dollars pour prendre une participation majoritaire dans City Storage Systems ou CSS. C’est une société de portefeuille axée sur le réaménagement de biens immobiliers en difficulté. Selon les dernières informations de Recode, Kalanick sera lui-même le PDG de cette entreprise.

À l’origine, la société s’appelait CloudKitchens. Elle était alors dirigée par Diego Berdakin, un ancien investisseur de chez Uber.

La relève après la chute

Kalanick a démissionné d’Uber après avoir fait face à plusieurs scandales. Il y a eu notamment le procès intenté à Waymo au sujet de secrets commerciaux volés, mais aussi une bataille continue avec les actionnaires de Benchmark Capital ainsi que les répercussions d’une enquête sur le harcèlement mené par l’ancien procureur général, Eric Holder.

Uber l’a donc naturellement nommé un nouveau PDG en la personne de Dara Kosrowshahi en août 2017.

Cette suite de polémiques n’a cependant pas freiné Kalanick dans sa quête de succès. Grâce à son fonds d’investissement connu sous le nom 10100 (prononcé dix-cent), Kalanick a pris le contrôle de City Storage Systems (CSS) et a été nommé PDG.

Le projet ambitieux de Kalanick

Travis Kalanick a donc déclaré que son nouveau fonds d’investissement serait axé sur la « création d’emplois à grande échelle ». Le fonds sera essentiellement utilisé pour des investissements dans l’immobilier, le commerce électronique et « l’innovation émergente en Inde et en Chine. »

Le CSS, à l’origine, est composé de deux entreprises : CloudKitchens et CloudRetail. Les deux se spécialisaient dans le domaine de la réhabilitation des biens en mauvais états. Le holding est « axé sur le réaménagement des actifs immobiliers en difficulté, en particulier dans les domaines du stationnement, de la vente au détail et de l’industrie. » a expliqué Kalanick.

Kalanick soutient qu’il s’agit d’un investissement brillant, car il y aurait plus de 10 milliards de dollars d’actifs immobiliers prêts à être utilisés par la prochaine génération de technologie numérique.