Tremblement de terre au Pérou : le pays continue à bénéficier d’Internet grâce au projet Loon d’Alphabet

Le dimanche 26 mai 2019, le Pérou a été frappé par un séisme d’une magnitude 8 qui a fait de sacrés ravages. Pour éviter que le pays ne soit coupé de tout contact avec l’extérieur à la suite de ce tremblement de terre, la firme Alphabet a envoyé les ballons du projet Loon pour fournir une connexion internet au Pérou.

Suite au séisme, le gouvernement péruvien a en effet sollicité Alphabet qui a apporté son aide avec plaisir.

nuages

Crédits Pixabay

La maison mère de Google n’a pas perdu de temps pour intervenir. Les ballons Loon sont arrivés sur place 48 heures après le séisme. Cette rapidité d’intervention s’explique par le fait que les ballons du projet Loon étaient déjà présents au Pérou étant donné qu’Alphabet était en pourparlers avec Telefonica pour établir un contrat commercial qui prévoyait d’utiliser ces ballons pour « étendre l’accès à internet mobile aux zones non desservies et sous-desservies du Pérou. »

Des ballons à WiFi

Le projet Loon a été lancé en 2016 par Alphabet et depuis, il a eu de nombreuses occasions de faire ses preuves. Avant ce séisme qui a frappé le Pérou, les ballons Loon ont déjà été envoyés à Porto Rico après le passage de l’ouragan Maria qui a eu lieu en 2017.

Pour rappel, ces ballons fonctionnent grâce à l’énergie solaire et fournissent une connexion WiFi aux zones éloignées. Alphabet a annoncé que depuis le mardi 28 mai dernier, ces ballons ont permis aux habitants du Pérou de bénéficier d’une connexion LTE.

Des interventions qui permettent d’améliorer la technologie de Loon

Dans un communiqué, Alastair Westgarth, PDG de Loon, a déclaré que ce genre d’interventions permet d’apporter des améliorations aux ballons Loon. « Au fur et à mesure que Loon évolue, nous comprenons mieux comment nous pouvons réagir aux scénarios de catastrophe », a-t-il déclaré.

Il en a également profité pour attirer l’attention des autorités sur l’importance d’implanter des infrastructures Loon dans leur pays. « Avant de pouvoir commencer à fournir des services, nous devons installer une infrastructure au sol, nous intégrer au réseau d’un opérateur de réseau mobile, sécuriser les approbations réglementaires et de survol, et bien sûr lancer des ballons et les diriger vers l’emplacement souhaité. Cependant, comme Loon est déjà actif dans un pays, comme c’est le cas au Pérou, notre capacité à réagir à une catastrophe naturelle peut-être mesurée en heures ou en jours plutôt qu’en semaines », a-t-il indiqué.

Actuellement, des ballons Loon sont toujours en déploiement au Pérou.