Trois agents robotiques pour explorer Mars

Les scientifiques se concentrent actuellement sur l’étude de la Lune et de Mars. À l’horizon 2024, la NASA prévoit d’amorcer le lancement du programme Artemis vers le satellite de la Terre. L’étude de la planète rouge, quant à elle, est sur le point de commencer. En effet, le 30 juillet 2020, l’agence spatiale américaine a envoyé la mission Mars 2020 vers cette planète.

Le rover martien devrait atteindre sa destination en février 2021. Il devra y collecter des échantillons qui permettront de détecter la présence de micro-organismes sur Mars. D’après les chercheurs, cette mission devrait ouvrir la voie au déploiement d’autres instruments sur la planète rouge.

Crédits Pixabay

Des chercheurs du Jet Propulsion Lab (JPL) de la Nasa, du Japan Aerospace Exploration Agency et du Eindhoven University of Technology ont récemment publié une étude dans laquelle ils ont dévoilé le design d’un système constitué de trois agents robotiques qui pourront explorer Mars.

Un système comprenant un rover, un hélicoptère et un orbiteur

Cette étude a été publiée dans la revue IEEE Robotics and Automation Letters. Les scientifiques qui l’ont réalisée ont conçu un système comprenant un rover, un hélicoptère et un orbiteur qui pourront à terme être utilisés pour collecter plus d’informations sur la planète rouge.

D’après eux, ces trois agents robotiques travailleront ensemble pour identifier un chemin optimal pour le rover afin de faciliter sa localisation. Les chercheurs ont indiqué qu’il est possible d’améliorer les performances de localisation en choisissant de diriger le rover vers des zones faciles à repérer.

À lire aussi : D’après Elon Musk, il y a de fortes chances que les premiers colons martiens meurent

Des agents robotiques très efficaces

Les chercheurs ont testé l’efficacité de ce système en utilisant des cartes de localisation capturées par des satellites. Ils s’en sont ensuite servis pour réaliser une recherche spatiale en combinant la trajectoire du rover aux mouvements de l’hélicoptère. Leur but était d’obtenir plus d’informations sur l’environnement dans lequel le rover pourrait être amené à évoluer.

« En d’autres termes, nous déterminons conjointement les endroits que l’hélicoptère doit cartographier et les lieux où nous devons conduire le rover, afin de minimiser l’accumulation d’incertitudes dans sa localisation », lit-on dans l’étude.

Grâce à une série de simulations numériques, les experts ont pu prouver l’efficacité de ce système. Ils ont découvert que leur approche pouvait réduire l’incertitude dans la localisation du rover de 10 à 20%.

Selon ces chercheurs, ce système pourrait optimiser l’utilisation des hélicoptères et améliorer la navigation du rover durant les prochaines missions d’explorations sur Mars.

À lire aussi : On pense savoir d’où viennent les étranges crêtes de Mars

Mots-clés mars