Trois hommes suspendus après avoir partagé des photos dénudées d’une collègue sur WhatsApp

Trois hommes ont été suspendus par leur employeur au Royaume-Uni après avoir partagé une photo dénudée mettant en scène une de leurs collègues de travail sur WhatsApp. L’affaire a provoqué un véritable scandale.

Les trois individus travaillaient tous pour la même entreprise et ils occupaient ainsi un poste de cadre chez Jaguar Land Rover. D’après les premiers résultats de l’enquête menée par le groupe, ils auraient créé tous les trois un groupe caché sur WhatsApp afin de pouvoir partager la photo d’une collègue. La femme était totalement nue sur le cliché.

WhatsApp

Partager des nudes sur WhatsApp peut vous coûter votre travail.

L’un de ces hommes aurait cependant commis l’erreur de montrer la photo à un de ses collègues.

Trois hommes ont créé un groupe sur WhatsApp pour partager la photo dénudée d’une collègue

Choqué par l’image et par le manque évident de considération de l’homme, l’employé en aurait alors référé à sa direction.

Bien décidé à faire toute la lumière sur cette étrange affaire, Jaguar Land Rover aurait nommé un cadre supérieur pour mener l’enquête et déterminer la véracité du témoignage de l’employé. Cette dernière aurait porté ses fruits et l’entreprise aurait du coup lancé une procédure disciplinaire à l’égard de ces trois cadres indélicats.

La collègue apparaissant sur la photo aurait été entendue elle aussi par la direction. Elle n’était évidemment pas au courant de l’existence de ce groupe et elle aurait été extrêmement choquée par l’attitude de ses trois collègues.

Face à la situation, Jaguar Land Rover aurait pris la décision de suspendre immédiatement deux de ces hommes. Le troisième ferait toujours l’objet d’une enquête en interne.

Interrogée par le Birmingham Mail, l’entreprise a refusé de commenter ces rumeurs. Toutefois, son porte-parole a indiqué que la dignité faisait partie des valeurs portées par le groupe et que ce dernier réprouvait toute forme de harcèlement. Cela inclut notamment la circulation de contenus offensants. Il a d’ailleurs encouragé ses employés à signaler les cas de harcèlement aux ressources humaines.

Pour l’heure, nous ne savons pas si la femme de la photo a décidé de porter plainte contre ces trois hommes. Nous ignorons également si le troisième individu a lui aussi été suspendu.

Mots-clés whatsapp