Trump signe une ordonnance interdisant la vente de produits contrefaits et illégaux sur les sites de vente en ligne

La Maison Blanche a récemment annoncé que Donald Trump avait ratifié une ordonnance visant à empêcher la vente des produits étrangers contrefaits sur les sites d’e-commerce américains. Les sites en question comprennent notamment Walmart.com et Amazon.com, rapporte Reuters le samedi 1er février 2020.

Dans cette ordonnance ratifiée le vendredi 31 janvier 2020, le président américain demande à l’United States Department of Homeland Security (DHS) ou le Département de la Sécurité Intérieure des États-Unis « d’envisager des mesures appropriées » pour garantir que les entreprises vendant des produits d’outre-mer ne délivrent pas des contrefaçons, car cela pourrait nuire à l’économie américaine, aux emplois et aux consommateurs et pourrait soutenir les activités criminelles.

colis amazon

Crédit photo UNSPLASH

Dans une déclaration faite aux journalistes, le conseiller commercial présidentiel Peter Navarro a incité les sites de vente en ligne à s’assurer de la sécurité et de la légalité des marchandises vendues sur leur plateforme, à défaut de quoi, « le DHS prendra des mesures pour s’en assurer ».

Trump veut fermer les frontières américaines aux drogues et produits contrefaits

L’ordonnance récemment ratifiée a fait référence à la politique du gouvernement qui vise à empêcher l’entrée des stupéfiants, comme le fentanyl, aux États-Unis dans le cadre de la lutte du pays contre la dépendance générale aux opioïdes.

De plus, Donald Trump a enjoint le DHS à établir des règles afin de mieux identifier les entreprises dont l’importation des produits aux États-Unis a été suspendue, mais qui cherchent à contourner cette suspension et à déterminer quelles entreprises ont un fort taux de contrebande dans leurs expéditions.

Des inspections plus lourdes pourront être effectuées sur ces dernières, prévoit l’ordonnance.

Selon le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer :

Le trafic de produits contrefaits est un fléau qui cause des dommages importants à nos travailleurs, consommateurs, titulaires de propriété intellectuelle et à notre économie.

27 599 contrefaçons ont été saisies par le DHS en 2019

Robert Lighthizer soutient ainsi que Donald Trump a fait de la protection et du respect de la propriété intellectuelle une priorité dans les relations commerciales de l’Amérique. Justement, lors de son rapport annuel sur le commerce et les voyages, la branche du DHS en charge des douanes et de la protection des frontières a saisi non moins de 27 599 produits violant les droits de propriété intellectuelle au cours de l’exercice clos le lundi 30 septembre 2019.

L’agence ajoute que si ces produits avaient été authentiques, leur valeur aurait dépassé les 1,5 milliard de dollars.

Face à cette situation, un porte-parole de Walmart a tenu à déclarer dans un communiqué que la société prend très au sérieux les signalements de produits contrefaits et travaille hardiment pour empêcher ces produits d’atteindre les consommateurs américains. La société assure ainsi que :

Dans les rares cas où quelqu’un signale ce qu’il pense être un article contrefait, nous bloquons rapidement l’article puis enquêtons rapidement. Aujourd’hui, nous ne voyons cela que sur une très petite fraction de moins d’un pour cent du total des articles disponibles à la vente sur Walmart.com.

Mots-clés amazonwalmart