TrustedReviews paye cher ses révélations de février sur Red Dead Redemption 2

Retour de flamme fâcheux pour TrustedReviews. En février dernier, 8 mois avant le lancement de Red Dead Redemption 2, le site britannique publiait un long dossier recelant nombre d’informations inédites portant sur certaines facettes de la dernière production de Rockstar, et tout particulièrement sur son mode multijoueurs (attendu dans les prochaines semaines). Un peu trop précises aux yeux de Rockstar, ces révélations provenaient en effet d’un document confidentiel arrivé entre les mains du média, qui avait publié une large part de son contenu.

On apprend aujourd’hui de Kotaku, que le site a été contraint de supprimer son article et qu’une somme de 1,3 million de dollars lui a été réclamée par l’éditeur. Red Dead Redemption oblige, Rockstar prévoit de reverser l’intégralité de cette compensation financière à trois associations amérindiennes : l’American Indian College Fund, l’American Prairie Reserve, et la First Nations Development Institute.

TrustedReviews paye décidément très cher ses révélations de février dernier sur Red Dead Redemption 2. Le site britannique a été contraint de verser 1,3 million de dollars à Rockstar. Cette somme bénéficiera à plusieurs associations choisies par l’éditeur.

Rockstar prend au sérieux les questions de sécurité et engagera des poursuites contre quiconque publiera des informations confidentielles“, a déclaré l’éditeur après que Kotaku l’ait contacté pour recueillir ses commentaires sur l’affaire, confirmant par ailleurs avoir réglé son différent avec TrustedReviews. Le média britannique s’est pour sa part fendu d’un mea culpa public sur son site, mais son rédacteur en chef n’a pas encore répondu aux sollicitations de Jason Schreier, qui souhaitait obtenir sa version des faits.

Rockstar Games ennemi de la liberté de la presse ?

Le 6 février 2018, nous avons publié un article dont la source était un document confidentiel [provenant de chez Rockstar]“, peut-on lire en lieu et place du dossier publié sur le site en début d’année. “Nous aurions dû savoir qu’il s’agissait d’un document confidentiel, et nous aurions dû nous abstenir d’en publier le contenu. Nous nous excusons sans réserve auprès de Take-Two et nous engageons à ne pas reproduire ce genre d’erreur à l’avenir. Nous avons également accepté de verser 1 million de livres [1,3 million de dollars] qui seront redistribuées à des œuvres de bienfaisance choisies par Rockstar”.

Cette affaire fait toutefois planer une ombre sur le célèbre éditeur et surtout sur sa manière d’interagir avec la presse. Connu pour sa culture du secret absolu (dont d’anciens employés se sont d’ailleurs plaints), Rockstar en viendrait-il à bafouer la liberté de la presse ? C’est une question que soulève Kotaku en pointant qu’il n’est pas certain que TrustedReviews ait enfreint une quelconque loi – britannique ou américaine – en publiant les informations qui avaient été portées à sa connaissance au travers du document évoqué plus haut.

Dans le cas présent, il semblerait que TrustedReviews ait simplement préféré présenter des excuses et allonger les billets plutôt que de se lancer dans une bataille judiciaire incertaine avec Take-Two.