Tué en 2006, un footballeur de 15 ans intégré dans FIFA 21 pour sensibiliser sur l’impact des attaques au couteau

Après la mort, en 2006, d’un joueur de football de 15 ans victime d’une attaque au couteau, les Queens Park Rangers ont décidé de le faire à nouveau signer, ici à titre posthume. En conséquence, Kiyan Prince sera intégré dans FIFA 21 dans un souci de toucher la réalité d’au plus près.

En 2006, Kiyan Prince, adolescent de 15 ans, décédait d’une attaque au couteau après avoir tenté de mettre fin à une bagarre près de son école. Kiyan appartenait au centre de formation des Queens Park Rangers, et ses capacités laissaient envisager un brillant avenir pour ce jeune joueur.

Un ballon de football

Crédits Pexels

Alors que désormais quinze ans nous séparent de la disparition de Kiyan Prince, le club des Queens Park Rangers a décidé de marquer les esprits en faisant de nouveau signer le joueur, ici à titre posthume. Le numéro 30 lui a été attribué, en référence à l’âge qu’il aurait eu si son existence ne lui avait pas été arrachée.

Kiyan Prince, mort en 2006 et réintégré au club de QPR  à titre posthume

Reuters rapporte qu’après avoir travaillé avec la famille de Kiyan, les développeurs de FIFA 21 ont intégré le joueur dans le jeu, en lui donnant une apparence proche de celle qu’il aurait pu avoir à 30 ans. Son père a témoigné de l’émotion qui s’est emparée de lui quand il a découvert cette réalisation :

“J’ai fondu en larmes lorsque j’ai vu le personnage de Kiyan dans le jeu pour la première fois”.

Celui qui a créé la Fondation Kiyan Prince pour sensibiliser sur l’impact des attaques au couteau émet le vœu que le pendant virtuel de son fils puisse être une source d’inspiration pour d’autres jeunes :

“Grâce à cette campagne, j’espère que le monde pourra enfin voir l’incroyable potentiel de Kiyan se réaliser. Nous rendons hommage à son talent et, espérons-le, nous pouvons inspirer d’autres enfants à également honorer leur propre talent.”

Les Ferdinand, directeur sportif des Queens Park Rangers, évoque quant à lui la grande popularité du jeu vidéo qui ne pourra qu’augmenter les chances de changer les mentalités :

“La plupart des jeunes de cette génération jouent à FIFA, ils verront Kiyan et si cela peut changer une seule de leurs mentalités, alors ce sera un bond en avant”.

Mots-clés fifa 21