Le tueur de Twitter condamné à la peine de mort

Le verdict vient de tomber pour le « tueur de Twitter », un jeune japonais qui a assassiné plusieurs personnes ayant publié des notes suicidaires sur le réseau social à l’oiseau bleu. Comme le rapporte Vice, le tribunal de district de Tokyo a prononcé une condamnation à mort pour Takahiro Shiraishi.

Les faits remontent à 2017. Alors que la police enquêtait sur la disparition d’une femme de 23 ans à Tokyo, des agents ont découvert neuf cadavres démembrés en décomposition dans la maison de Takahiro Shiraishi dans la ville de Zama, au sud-ouest de Tokyo.

Image par Andreas Lischka de Pixabay

Âgé à l’époque de 27 ans, le jeune homme a été arrêté sur-le-champ. Selon sa déposition, les victimes avaient publié des messages à tendance suicidaire sur Twitter. Il a profité de leur état dépressif pour leur proposer de les aider à mourir. Après les avoir invitées à venir une à une chez lui, il a utilisé une corde pour les étrangler. Les rapports mentionnent aussi des agressions sexuelles.

Entre août et octobre 2017, Takahiro a tué huit femmes et un homme, âgés de 15 à 26 ans.

Des actes extrêmement vicieux

D’après le juge Naokuni Yano, ces meurtres perpétrés par Takahiro Shiraishi sont « extrêmement vicieux dans l’histoire du crime ».

Raison pour laquelle le tribunal a prononcé une peine de mort à son encontre. La sentence a été prononcée après que le tueur ait plaidé coupable.

Toujours selon Vice, le procès s’est déroulé en tenant compte de l’argument de la défense selon lequel les victimes voulaient être tuées. Les échanges qu’elles ont eus avec Shiraishi sur Twitter ont aidé à étayer cette affirmation. Cependant, le jeune homme, âgé actuellement de 30 ans, a déclaré que celles-ci avaient souffert avant de mourir.

En attente de la date de son exécution

Il convient de noter qu’avant son inculpation en 2018, Takahiro Shiraishi a subi un examen psychiatrique. Cette démarche a permis de rejeter la demande de la défense de reporter le procès en faisant valoir une inaptitude mentale de l’accusé.

Malheureusement pour lui, le destin de Shiraishi est désormais scellé. Il sera bientôt placé dans le couloir de la mort en attendant son exécution. Face à cet évènement tragique, le juge Naokuni Yano nous invite à faire attention à la façon dont nous interagissons avec des inconnus sur les médias sociaux.

Mots-clés twitter