Twitch : des vidéos inadaptées ou piratées diffusées sur le canal Artifact

Actuellement, les utilisateurs de Twitch, la célèbre plateforme de streaming de jeux vidéo, doivent se sentir un peu frustrés et pour cause. La plateforme a décidé de suspendre les nouveaux comptes qui se trouvent désormais dans l’impossibilité de streamer leurs contenus, rapporte Dexerto.

Cette sanction est survenue après que de nombreux utilisateurs aient décidé de se servir du canal Artifact, un jeu de cartes développé par Valve, pour diffuser des vidéos inadaptées ou piratées sur Twitch.

Facepalm

Crédits Pixabay

Twitch a pris cette décision après avoir été alerté par de nombreux signalements concernant la présence de vidéos pornographiques ou de contenus incitant à la haine sur la plateforme. Après vérification, Twitch s’est rendu compte que des trolls avaient pris d’assaut la plateforme pour y diffuser notamment des films piratés et des images en rapport avec l’attentat de Christchurch.

Après avoir mené l’enquête, Twitch a découvert que ces attaques étaient perpétrées par des robots. « Nos recherches ont montré que la majorité des comptes qui partageaient et visionnaient le contenu ont été automatisés », a annoncé la plateforme.

Twitch prend les devants

Ces attaques ont eu lieu durant le week-end, mais Twitch ne s’est exprimé à ce sujet que le lundi 27 mai 2019 à travers une série de tweets : « nous travaillons d’urgence pour supprimer le contenu incriminé et suspendre tous les comptes impliqués dans ce comportement. »

Par la suite, la société a annoncé une nouvelle qui n’a pas fait l’unanimité auprès des streamers. « En outre, nous avons temporairement suspendu la possibilité de diffusion en continu pour les nouveaux créateurs. » Pour l’heure, on ne sait pas encore quand les choses reprendront leur cours normal sur Twitch.

Twitch présente ses excuses

La plateforme de streaming de jeux vidéo a été fortement critiquée sur la toile suite à cet incident. De nombreux internautes estimaient, en effet, qu’elle avait mis trop de temps à réagir. Sur Twitter, le journaliste Rod Breslau n’a pas hésité à pointer du doigt la lenteur de Twitch.

« Le stream n’a été arrêté qu’après que j’ai tweeté à ce sujet. C’est pour souligner l’incapacité et l’ignorance de Twitch à modérer leur propre plateforme lorsque de vrais problèmes comme celui-ci se posent », a-t-il écrit.

De son côté, la plateforme s’est excusée « pour le désagrément occasionné » et a insisté sur le fait que la sécurité de sa communauté était sa priorité.

Mots-clés twitch