Twitch répond à la polémique sur le harcèlement en ligne après le mouvement #TwitchBlackout

Twitch, qui a récemment dû supprimer énormément de clips, est régulièrement dans la tourmente. Les utilisateurs reprochent à la plate-forme de laisser passer le harcèlement, notamment à l’égard des femmes.  Beaucoup se souviendront d’épisodes pendant lesquels des célébrités, anglophones comme françaises, ont lancé des assauts contre leurs homologues féminines. Face à ce comportement, la streameuse Starling avait alors décidé de raconter un épisode avec Emmett Shear, directeur de Twitch. La femme a notamment expliqué que l’homme était indifférent au harcèlement lors d’une réunion.

Face à ce silence, les utilisateurs ont décidé de lancer le #TwitchBlackout.

Twitch sur un iPhone

Photo de Caspar Camille Rubin – Unsplash

De son côté, Twitch a publié un communiqué pour répondre au mouvement.

Twitch encore une fois pointé du doigt dans sa gestion du harcèlement

Face au harcèlement en ligne, la communauté Twitch a décidé de lancer le mouvement #TwitchBlackout, pendant lequel les streamers s’engagent à ne pas se connecter le mercredi 24 juin, tout comme les spectateurs. Suite à ce mouvement, la plate-forme a décidé de répondre à travers un communiqué.

Nous prenons extrêmement au sérieux les accusations de harcèlement sexuel et comportements déplacés. Nous examinons attentivement tous les comptes de streamers sur Twitch et travaillons avec les forces de l’ordre dans certains cas. Nous saluons le courage de ceux qui se sont exprimés à propos de leurs expériences, et nous engageons à travailler dur pour faire de la communauté la plus sûre pour toutes et tous.

Une position qui ne plaît pas vraiment à Samantha Wong, des milliers d’abonnés au compteur, qui a évoqué plusieurs fois son harceleur. Sur Twitter, la jeune femme explique que la réponse de Twitch est plus que lisse : « Ces mots sont vides. Vous, en tant que société, avez minimisé et ignoré le harcèlement sexuel que j’ai vécu et avez toujours laissé mon harceleur assister à vos événements et lui avez donné de la visibilité à l’E3 sur votre chaîne officielle« .

À lire aussi : Twitch obligé de supprimer des clips utilisant des musiques sans autorisation

Ce nouvel épisode suit les récentes révélations de la streameuse Starling. Dans une longue publication, la femme raconte sa rencontre avec Emmett Shear, directeur de Twitch, qui fût apparemment indifférent à l’atmosphère teintée de harcèlement sur la plate-forme, nombre de fois dénoncée.

Starling explique qu’après avoir exposé le problème à Emmett Shear, l’homme a rigolé et expliqué « Les choses qui se passent sur notre plate-forme, je ne peux pas vraiment en parler« .

Mots-clés streamingtwitch