Twitter accusé d’avoir des “listes noires” par certains complotistes

Le 15 juillet 2020, Twitter a été la cible d’un piratage au Bitcoin. Cette cyberattaque a touché de nombreux comptes certifiés sur la plateforme. Twitter a rapidement réagi face à cet incident et a dû prendre des mesures pour éviter une nouvelle attaque.

Après ce piratage d’envergure, le réseau social a annoncé que les comptes vérifiés seront dans l’incapacité de publier sur Twitter pendant une durée déterminée. Cette mesure a été prise pour éviter que de nouvelles publications postées par des hackers apparaissent sur la plateforme.

Crédits Pixabay

Lorsque la situation a commencé à rentrer dans l’ordre, les détenteurs de comptes vérifiés ont de nouveau pu tweeter librement. C’est là que les choses ont dérapé. Des conservateurs et de nombreux supporters de Trump ont en profité pour accuser Twitter d’avoir des « listes noires », conçues pour empêcher certaines publications d’apparaître sur la plateforme.

Des captures d’écran qui ont mis le feu aux poudres

Les complotistes ont élaboré cette théorie après avoir vu des captures d’écran publiées par le site Motherboard, après le piratage de Twitter. En regardant de près ces captures d’écran, ces derniers ont remarqué que Twitter classait certains comptes dans les catégories « Trends Blacklist » ou « Search Blacklist. »

Les conservateurs ont immédiatement accusé le réseau social de les placer dans des listes noires pour museler leur liberté d’expression. Cela fait suite aux déclarations de Donald Trump qui avait déclaré, en 2018, que Twitter faisait du « shadow banning. » Il s’agit d’une technique de modération qui consiste à bannir certains utilisateurs des forums ou des publications, sans les en informer. Ils peuvent continuer à publier normalement, mais le reste de la communauté ne verra aucun de leurs posts.

À lire aussi : Twitter donne plus d’infos sur sa politique sur les deepfakes

Des accusations infondées

D’après le site Motherboard, les accusations des complotistes n’ont pas lieu d’être. Les listes noires de Twitter qui sont apparues sur les captures d’écrans n’empêchent pas les autres utilisateurs de voir les publications ou les commentaires des comptes qui se trouvent dans les « Trends Blacklist » ou les « Search Blacklist. »

Les comptes qui se trouvent dans ces listes noires ne s’affichent pas simplement dans les « trends » (tendances) ou dans les résultats de recherche sur Twitter. Le réseau social a apporté des éclaircissements à ce sujet en 2018, après les tweets de Donald Trump.

Un porte-parole de Twitter a confirmé au micro de Motherboard que ces listes noires sont les mêmes que celles utilisées en 2018.

À lire aussi : Twitter victime d’une grosse opération de piratage

Mots-clés twitter