Twitter affiche beaucoup plus de publicités (et c’est totalement voulu)

La plupart des réseaux sociaux reposent un modèle économique basé sur la publicité. La revente des données personnelles des utilisateurs ou un ciblage permettent de faire les meilleures propositions possible. Une politique qui ne plaît pas vraiment, mais reste le seul modèle viable pour des sites entièrement gratuits. Bien évidemment, Twitter n’y échappe pas et propose régulièrement du contenu sponsorisé entre deux tweets. Mais depuis peu de temps, certains utilisateurs ont remarqué que les publicités devenaient de plus en plus présentes. Une information que Twitter lui-même confirme chez Bloomberg.

Il s’agirait là d’une expérimentation qui ne touche pour le moment que les États-Unis.

Bien évidemment, la multiplication des publicités devrait ensuite être déployée dans le monde entier.

Des publicités qui seront bien plus présentes sur le réseau social Twitter

Les utilisateurs ne le savent que trop bien : les publicités ne sont pas si présentes que ça sur le réseau social. Glissées entre deux tweets, elles se révèlent bien moins intrusives et dérangeantes que sur Facebook, par exemple. Mais les choses devraient changer si l’on en croit certains utilisateurs américains. Certains ont remarqué que les publicités étaient, ces derniers jours, plus présentes. En tout cas suffisamment pour que le phénomène soit remarqué par les internautes.

C’est auprès de Bloomberg que Twitter a expliqué que les publicités seraient bien présentes en plus grande quantité sur le réseau social. Ce ne sont qu’une infime partie des utilisateurs américains qui expérimentent ce nouveau modèle avant un déploiement global et mondial – histoire que la pilule passe mieux.

Reste à savoir si les utilisateurs ne décamperont pas face à une publicité toujours plus présente sur la toile. Depuis plusieurs trimestres, les bilans de Twitter accusent une baisse du nombre d’utilisateurs – et pas entièrement dû à la suppression des bots et autres spams. La publicité commence à être de plus en plus pointée du doigt, notamment car elle repose sur une collecte des données privées très peu transparente.

Facebook s’est, par exemple, de nombreuse fois illustré dans cette collecte aux contours flous pour un ciblage publicitaire encore plus pointus. Une situation de plus en plus dénoncée par les utilisateurs du réseau social numéro un mondial, malgré les scandales.

Mots-clés publicitétwitter