Web

Twitter censure WikiLeaks ?

Twitter n’est pas qu’un outil de babillage numérique. Bien au contraire, c’est également un chouette pour tous ceux qui souhaitent parfaire leur veille au quotidien. Si vous voulez savoir ce qui se passe dans le monde, on peut dire que les tendances ou “trendic topics” peuvent s’avérer particulièrement pertinentes. Sauf qu’il semblerait que Twitter se refuse à parler des choses qui fâchent. Même que WikiLeaks pourrait bien en faire partie.

Edit du 6 décembre 2010 (21h00) : Le compte de Julian Assange a été suspendu pour activité suspecte. A voir s’il s’agissait bien de Julian ou de quelqu’un d’autre se faisant passer pour lui. De deux choses l’une, soit Twitter l’a fermé intentionnellement, soit des utilisateurs l’ont signalé en spam. Plus l’histoire avance, et plus elle sent mauvais.

Edit du 7 décembre 2010 (7h42) : Josh Elman, chef de projet sur Twitter, a déclaré que “Twitter n’a pas modifié ses trends de quelque façon que ce soit pour aider ou empêcher WikiLeaks d’être dans les trendings. #cablegate était dans les trendings le week-end dernier et différents mots autour de ce sujet était aussi dans les trends dans différentes régions la semaine dernière. Les trends ne sont pas qu’une question de quantité d’un mot mais prennent aussi en compte la diversité des gens et des tweets autour d’un terme et cherchent des augmentations de volume naturelle au-dessus de la normale. J’espère que ces explications aident.” Des explications qui ne sont guère convaincantes. Il suffit en effet de lancer une recherche sur le terme “wikileaks” pour se rendre compte de la diversité des gens et des tweets autour de ce terme.

Là, je sens que je ne vais pas me faire que des copains. Tant pis pour mon compte vérifié. Cela dit, vous noterez au passage que tous les éléments qui suivent ne sont que pures conjectures…

Pour savoir ce qui se passe dans le monde, il m’arrive régulièrement de jeter des coups d’oeil furtifs du côté des tendances affichées sur Twitter. Ces dernières sont souvent sous-estimées et c’est bien dommage, parce qu’on trouve souvent une tonne de trucs intéressants et pas mal d’idées d’articles. Tenez, par exemple, aujourd’hui, en France, on cause beaucoup de la Saint Nicolas, de Geneviève de Fontenay ou encore de LeWeb’10. Tiens, d’ailleurs, Liliane Bettencourt vient tout juste de faire son entrée.

Le point positif, aussi, c’est que l’on peut choisir d’afficher les tendances d’un pays en particulier ou dans le monde tout entier. Et forcément, ça change pas mal la donne car si on a beaucoup parlé du nouveau profil Facebook aux Etats-Unis, il n’a pas fait beaucoup de bruit chez nous.

Evidemment, vous voyez où je veux en venir…

Depuis que WikiLeaks a publié ses fameux câbles, tout le monde ne parle plus que de ça. Peu importe notre nationalité, nous sommes tous touchés et les articles dédiés pleuvent sur la toile comme la pauvreté sur l’Europe. Julian Assange est devenu l’un des hommes les plus recherchés dans le monde et tout le monde, ou presque, s’oppose à son initiative. Y compris des firmes comme Amazon ou encore Paypal.

Tout le monde en parle, sauf Twitter. Dans les tendances, on ne trouve absolument rien sur WikiLeaks. Mais alors rien du tout. Nothing, nada. A croire que ce site n’a jamais existé, à croire que personne n’en parle, à croire que les médias se trompent et que le camarade Julian n’est qu’une chimère inventée de toute pièce par l’imaginaire collectif. Alors c’est sûr, le monde entier ne tourne pas autour de lui mais on pouvait quand même s’attendre à ce que quelques petits hashtags apparaissent de-ci de-là. Cela aurait été parfaitement logique.

Bien sûr, je peux me tromper. Cette hypothèse n’est pas forcément avérée mais si c’est le cas alors cela signifie que Twitter a délibérément empêché WikiLeaks d’apparaître dans ses tendances. Et cela voudrait donc dire que le célèbre service de micro-blogging n’est pas aussi impartial qu’on pouvait le penser, ou bien qu’il a tout simplement cédé à certaines pressions extérieures. Dans les deux cas, c’est évidemment très grave car cela signifierait aussi que nous ne pouvons plus lui faire confiance.

Twitter a toujours été un service fascinant, c’est un outil que j’utilise au quotidien et je n’aimerais pas savoir qu’il applique certains filtres pour éviter que certains sujets ne remontent dans son actualité. Dans tous les cas, si quelqu’un a des informations sur le sujet ou si vous avez eu l’occasion d’apercevoir un hashtag dédié à WikiLeaks apparaître à un moment donné, n’hésitez pas à vous manifester.

Ce que l’on peut signaler, aussi, c’est que je ne suis visiblement pas le seul à me poser la question.