Twitter : Elon Musk en a aussi marre du confinement

La pandémie de coronavirus, qui a été découverte à Wuhan, en Chine, en décembre 2019 s’est actuellement répandue dans le monde entier, infectant plus de 3,1 millions de personnes et causant la mort de 217.000 personnes dans le monde, selon les chiffres officiels.

Aux États-Unis, en particulier, le coronavirus a suscité pas mal de controverse. En mars, par exemple, Elon Musk, le PDG de Tesla, avait déclaré sur Twitter que « la panique autour du coronavirus est stupide ». Une déclaration qui lui a coûté cher puisqu’à présent, les mesures de confinement mises en place pour éviter la propagation de la maladie ont conduit à la fermeture de son usine d’assemblage de Fremont, en Californie.

Crédits Pixabay

De plus, certaines entreprises du milliardaire ont été reconverties à la fabrication de respirateurs en raison de la pénurie de respirateurs dans les hôpitaux à travers les États-Unis.

Les États-Unis sont actuellement à 1 million de cas de coronavirus

La situation de la crise sanitaire liée au Covid-19 s’est ainsi empirée aux États-Unis. Si Elon Musk a prédit le 19 mars dernier que les États-Unis auraient « probablement près de zéro nouveau cas » d’ici la fin d’avril, les chiffres ont montré que les États-Unis ont atteint 1 million de cas le mardi 28 avril 2020.

Mais si les États américains ont peu à peu ordonné les blocages, ces mesures de confinement deviennent de plus en plus dures à vivre pour les Américains, y compris pour Elon Musk.

Dans un tweet paru le mardi 28 avril 2020, le PDG de Tesla s’est ainsi prononcé sur les blocages dus au coronavirus et a appelé à la libération de l’Amérique sans plus attendre.

Twitter ne supprimera pas tous les tweets anti-confinement

Notons qu’Elon Musk a dû fermer son usine d’assemblage de Fremont, en Californie, le 23 mars dernier et que, pour l’instant, les restrictions du gouvernement local ne laissent voir aucune date de déconfinement.

Elon Musk a ainsi écrit « AMERIQUE LIBRE MAINTENANT» à l’adresse de ses 33,3 millions de followers sur Twitter. Un appel au déconfinement qui n’est pas sans rappeler les tweets du président américain Donald Trump qui s’est aussi exprimé en ce sens le 17 avril.

Un porte-parole du réseau social a déclaré dans un communiqué envoyé par mail à CNet que le tweet d’Elon Musk n’allait pas à l’encontre de ses politiques « pour l’instant ».

D’ailleurs, Twitter a expliqué qu’il ne prendrait pas de mesures d’application de la loi sur chaque tweet critiquant ou prodiguant des informations incomplètes sur la pandémie.

Par contre, le réseau social se prévaut d’avoir supprimé plus de 2.400 tweets depuis l’introduction de ses nouvelles règles de 18 mars dernier et a souligné l’efficacité de ses systèmes automatisés qui ont détecté plus de 3,4 millions de comptes qui spamment ou manipulent les discussions sur la pandémie.