Twitter : la chasse aux comptes fantômes aura coûté 200.000 abonnés à Jack Dorsey

La “purge” aura coûté près de 200.000 abonnés à Jack Dorsey, le CEO de Twitter, rapporte le média américain CNBC suite aux déclarations de l’intéressé sur son propre réseau social. Une nouvelle qui va dans le sens des avertissements formulés par la plateforme qui indiquait mercredi, dans un  billet introduisant l’arrêt du décompte des “comptes bloqués” dans le total des followers, que les personnes les plus suivies pourraient effectivement constater une baisse importante du nombre de leurs abonnés. Nous y sommes.

Reste qu’avec cette perte de 200.000 followers, Jack Dorsey s’en sort bien, très bien même (il conserve d’ailleurs 3,99 millions d’abonnés) et accueille visiblement ce grand ménage estival comme une bonne chose. D’autres personnalités en vue sur le réseau social ont toutefois dû faire face, ces derniers jours, à des baisses nettement plus notables.

Jack Dorsey, le patron de Twitter, a perdu près de 200.000 abonnés sur son compte officiel depuis le début de la chasse aux comptes fantômes. Une “purge” initiée par son propre service en cours de semaine dernière.

C’est notamment le cas de Donald Trump avec 300.000 abonnés en moins, mais aussi celui de l’ancien président américain Barack Obama qui a perdu pas moins de 2,3 millions de followers, ou encore de Justin Bieber et Katy Perry, avec des pertes respectives s’élevant à 2,8 et 2,7 millions. L’une chutes les plus impressionnantes revient cependant au propre compte Twitter… de Twitter, avec pas moins de 7,7 millions d’abonnés disparus en un claquement de doigts.

La “purge” : une décision qui a du sens pour la plateforme de microblogging

Comme le notait Twitter dans son billet explicatif de mercredi dernier, la suppression des comptes bloqués du décompte total des followers permet d’obtenir des chiffres plus “précis et transparents“. En clair des données plus représentatives, l’objectif final étant bien sûr de renseigner plus efficacement les utilisateurs sur l’influence réelle de telle ou telle personnalité ou institution sur le service.

“Le décompte des followers est une des fonctionnalités les plus visibles et nous souhaitons que tout le monde puisse être certain que ce nombre est représentatif et précis”, indiquait ainsi la plateforme la semaine dernière, tout en précisant que la majorité des utilisateurs ne constateraient pas de baisse majeure du nombre de leurs abonnés. Twitter expliquait d’ailleurs que, dans la plupart des cas, cette baisse se limiterait à seulement “4 followers ou moins“.

Mots-clés twitter