Twitter veut nous donner la main sur les réponses à nos tweets

Le jeudi 9 janvier 2020, Reuters nous rapporte que pour faire face aux nombreux cas répertoriés sur le harcèlement et les abus en ligne, Twitter expérimente de nouveaux paramètres pour limiter les réponses. Ces nouvelles fonctionnalités sont en continuité avec un autre test lancé par le réseau social à l’oiseau bleu en décembre 2019. Les utilisateurs pouvaient masquer les réponses indésirables à leurs tweets.

Quatre paramètres sont actuellement en phase d’expérimentation. Pour les utilisateurs qui approuvent toutes les réponses, ils peuvent choisir l’option Global. Le paramètre Group se restreint aux personnes suivies et mentionnées par le détenteur du compte Twitter. Les internautes qui souhaitent seulement s’adresser aux personnes mentionnées dans leurs tweets peuvent choisir l’option Panel. Pour une restriction totale des réponses, Twitter propose le paramètre Déclaration.

Crédits Pixabay

Twitter souhaite renouer les liens avec ses abonnés en testant ces nouveaux paramètres. Force est de souligner que la confiance n’est plus au beau fixe à cause d’une faible protection des utilisateurs sur la plateforme.

Twitter prône la « santé » des conversations publiques

« Nous voulons aider les gens à se sentir en sécurité en participant à la conversation sur Twitter en leur donnant plus de contrôle sur les conversations qu’ils commencent », avait déclaré le réseau social basé à San Francisco dans un tweet. L’objectif de Twitter est de rendre la plateforme plus conviviale en supprimant toutes sortes d’abus et de harcèlement.

C’est d’ailleurs en ce sens que Jack Dorsey, directeur général de Twitter a promis depuis 2018 de rehausser la « santé » des conversations sur le réseau social. Les minorités et les femmes sont généralement les cibles privilégiées de ces attaques en ligne. Tout comme les autres utilisateurs, ces dernières pourront bientôt exclure les réponses non sollicitées de leurs tweets.

Les propos haineux sont en voie de disparition sur Twitter

Il faut dire que le réseau social à l’oiseau bleu a toujours mis un point d’honneur à lutter contre les abus en ligne. Ces nouveaux paramètres sont en continuité avec la fonction « mute » lancée en novembre 2016. Elle permet de mettre aux oubliettes les utilisateurs qui harcèlent régulièrement les internautes.

Après le déploiement global de ces nouveaux paramètres, chaque utilisateur pourra gérer ses tweets sans que des réponses indésirables s’immiscent dans ses conversations. Reste maintenant à savoir si l’option Global trouvera des adeptes face à la hausse des abus et du harcèlement en ligne.

Mots-clés twitter