Twitter a signalé un post de Trump incitant les gens à ne pas aller voter

Lundi dernier, Donald Trump a posté un tweet dans lequel il a affirmé que « les urnes sont un désastre pour la sécurité des électeurs et qu’elles ne seraient pas désinfectées pour le COVID ». Avant d’ajouter « Une grosse fraude est fort probable ».

Twitter a de suite signalé ce tweet du président Donald Trump, avertissant les utilisateurs qu’il enfreint les règles de la plateforme, tout en indiquant que les propos de ce genre, incitant potentiellement la population à ne pas aller voter, vont à l’encontre de ses conditions d’utilisation.

Crédits Pixabay

Twitter justifie ainsi son action face à une violation des règles sur l’intégrité civique et électorale manifeste de la part de Donald Trump. Toutefois, dans l’intérêt du public le tweet est resté accessible, moyennant un bandeau de mise en garde marqué par Twitter. Les utilisateurs peuvent ainsi continuer à commenter le post, mais pas l’aimer ou le retweeter.

Un autre post “incivique” du président américain

C’est par le biais de son compte Twitter Safety que la plateforme a expliqué que ce tweet avait été signalé suite aux allégations trompeuses sur la santé qu’il contient, des propos susceptibles d’inciter les gens de ne pas participer aux prochaines élections.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Trump se fait épingler pour de tels propos et allégations. Ce qui a apparemment conduit Twitter à surveiller de près le compte de Donald Trump et ce qu’il y poste.

Ainsi, conformément aux politiques et aux conditions d’utilisation de la plateforme, le post aurait pu être supprimé, tout simplement. Néanmoins, le tweet de Trump restera accessible étant donné les conversations publiques générées qui sont en cours, selon Twitter. Les interactions seront toutefois limitées.

Les bulletins de vote et les urnes pointés du doigt

Afin d’éviter la propagation du virus, des mesures ont été prises avant l’élection présidentielle de novembre. Les bulletins de vote par correspondance devraient ainsi être utilisés face à la pandémie de COVID-19.

Dans les faits, le tweet de Donald Trump remet justement en question l’utilisation des urnes et des bulletins de vote par correspondance, qui pourraient nuire à la sécurité et la santé des électeurs. Trump ajoute que le système de vote par correspondance permet de voter plusieurs fois, et d’ainsi falsifier les résultats de l’élection.

Face à cela, les experts confirment que les bulletins de vote par correspondance et le vote par correspondance sont tous deux sécurisés. De plus, le COVID-19 se propageant généralement par contact étroit d’une personne à l’autre, selon le CDC, aller voter pour exercer son droit civique n’est pas le meilleur moyen d’attraper le virus.