Twitter met des étiquettes sur les informations trompeuses liées au coronavirus

Le coronavirus fait actuellement l’objet de nombreuses recherches, mais il reste beaucoup de choses que l’on ne sait pas avec certitude sur ce virus. De nombreuses fausses informations circulent toujours à son propos, en particulier sur les réseaux sociaux, dont Twitter.

La plateforme au petit oiseau bleu a décidé de combattre l’afflux de fausses informations en ajoutant des étiquettes aux tweets contenant des déclarations trompeuses sur le Covid-19.

Crédits Pixabay

L’ajout des étiquettes aux tweets fait suite à une nouvelle politique que l’entreprise a prise en mars. La politique cible les « traitements contrefaits et inefficaces » ainsi que toutes les autres publications canulars sur le coronavirus. Elle fait également partie des mesures pour lutter contre les deepfakes et les contenus manipulés. Tout cela dans le but de différencier les vraies des fausses informations.

Gare aux fausses infos sur le Covid-19

Pour empêcher la diffusion de fausses déclarations et d’informations erronées potentiellement dangereuses, Twitter ajoute désormais des étiquettes sur certains tweets liés au Covid-19. L’étiquette comprendra un lien vers un site externe contenant des informations sur le virus. L’entreprise peut ainsi appliquer des avertissements qui incluent des réclamations nuisibles.

Pour signaler les publications douteuses, les twittos sont invités à cliquer sur un avertissement notant qu’il « entre en conflit avec les conseils d’experts en santé publique concernant le Covid-19 ». Ces mesures permettent aux utilisateurs de s’assurer de la véracité d’une information et aussi de mettre en garde contre ceux qui diffusent de fausses rumeurs.

Des mesures plus strictes sur Twitter

Les étiquettes sur les tweets liés au coronavirus se baseront sur trois critères. Les experts en la matière doivent démontrer que la déclaration est fausse ou bien trompeuse. Les mesures doivent aussi tenir compte des réclamations contestées, c’est-à-dire celles pour lesquelles “l’exactitude, la véracité ou la crédibilité de la réclamation est contestée ou inconnue”. Les allégations non vérifiées seront aussi à voir.

Les tweets liés au coronavirus seront surveillés à l’aide du système interne de Twitter. La plateforme va déployer plus d’étiquettes pour offrir plus de contexte sur d’autres types de rumeurs et de réclamations non vérifiées. Toutefois pour ce qui est des publications véhiculant des informations gravement trompeuses, elles seront directement supprimées.

Twitter fait évoluer les mesures de contrôle de l’information sur sa plateforme : les étiquettes et les avertissements permettent non seulement de limiter et d’identifier la désinformation mais, elles montrent aussi la volonté de la société à protéger ses utilisateurs.

Mots-clés Coronavirustwitter