Twitter suspendra les comptes des utilisateurs qui souhaitent la mort de Trump

Comme vous le savez sûrement, le président actuel des États-Unis, Donald Trump et sa femme Mélania Trump ont été testés positifs au Covid-19, comme il l’a annoncé publiquement dans un tweet posté le vendredi 2 octobre 2020. Si beaucoup ont souhaité le prompt rétablissement du numéro un des États-Unis, d’autres ont publiquement souhaité qu’il passe l’arme à gauche.

Face à ces souhaits et espoirs de mort, Twitter a déclaré à Motherboard que cela va expressément à l’encontre de sa politique et qu’en conséquence, il prendrait des mesures. Plus précisément, Twitter a annoncé qu’il est interdit de souhaiter publiquement que Donald Trump meure du coronavirus. Le réseau social a déclaré qu’il suspendrait les comptes des utilisateurs qui iraient à l’encontre de cette règle.

Les icônes de Twitter et Facebook
Crédits Pixabay

C’est dans une publication parue ce samedi 03 octobre que Twitter a déclaré que « les tweets qui souhaitent ou espèrent la mort, des lésions corporelles graves ou une maladie mortelle contre *quiconque* ne sont pas autorisés et devront être supprimés ».

Mais la suspension ne sera pas systématique ni immédiate

Twitter a déclaré à Motherboard qu’il n’agira pas sur chaque tweet, rapporte The Verge. Un communiqué publié par le réseau social a déclaré que l’entreprise accorde « la priorité à la suppression du contenu qui lance un appel clair à l’action qui pourrait potentiellement causer des dommages dans le monde réel ».

Des utilisateurs ont effectivement essayé de contourner la règle de Twitter en usant de métaphore comme par exemple un utilisateur qui souhaitait que Donald Trump fasse aussi « le sacrifice » comme d’autres personnes l’ont fait. Néanmoins, le réseau social a aussi indiqué que la suspension pourrait ne pas se faire automatiquement.  

Twitter rappelle sa politique contre les comportements abusifs

Pour rappel, la règle évoquée par Twitter pour suspendre les comptes qui souhaitent la mort de Trump porte sur sa politique contre les comportements abusifs. Le réseau social y a mentionné qu’il ne tolérerait pas « les contenus qui souhaitent, espèrent ou expriment un désir de mort, de lésions corporelles graves ou de maladie mortelle contre un individu ou un groupe de personnes ».

Cela inclurait le fait d’espérer que quelqu’un meurt des suites d’une maladie, qu’il soit victime d’un grave accident ou encore de dire qu’un groupe d’individus mérite des blessures physiques graves. Pour information, Donald Trump se dirigerait actuellement vers le centre médical Walter Reed pour effectuer des tests et recevoir des traitements.