Twitter réembauchera une partie de son personnel licencié

Elon Musk admet-il avoir commis une faute grave depuis qu’il est arrivé à la tête de l’administration de Twitter ? Dans sa politique de réduction de coût et d’optimisation des bénéfices, l’homme d’affaires américain a supprimé plus de 80 % de l’effectif total. Au cours d’une interview avec David Faber de CNBC, il a toutefois laissé entendre que tenterait de réembaucher des milliers d’employés.

Twitter
Crédits Photos : 123RF

Une mesure désespérée selon le patron de Twitter

Dans son interview avec CNBC, Elon Musk estime qu’il a acquis Twitter alors que le réseau social traversait une situation financière critique. La trésorerie de l’entreprise était en danger et qu’il fallait prendre des mesures urgentes pour surmonter les difficultés. Selon lui, la situation était comparable à « un avion qui se dirige vers le sol à grande vitesse avec les moteurs en feu ».

Cependant, l’entrepreneur milliardaire reconnaît qu’il n’aurait pas dû licencier certains employés l’année dernière lorsqu’il réduisait le personnel. C’est justement dans ce cadre qu’il déclare devant David Faber : « Les temps désespérés appellent des mesures désespérées. Il ne fait aucun doute que certaines personnes qui ont été relâchées n’auraient probablement pas dû être relâchées. »

Il fallait donc que Twitter maîtrise le rythme d’exécution, malgré qu’il n’ait pas eu le temps de mesure l’ampleur des mesures de licenciements. Pour Elon Musk : « Avec très peu d’informations, nous avons dû réduire les dépenses d’effectifs et les dépenses hors personnel pour au moins atteindre le seuil de rentabilité. Je pense que nous devons absolument embaucher des gens et, s’ils ne sont pas trop en colère contre nous, réembaucher probablement certaines des personnes qui ont été licenciées »

Plus de 80 % de réduction d’effectifs en moins d’un an

Depuis son arrivée à la tête du réseau social Twitter, les effectifs de Twitter sont passés de 7 800 à environ 1 500 employés, soit une baisse de 80 %. Cette politique a notamment permis à l’entreprise de réduire ses coûts et de rentabiliser les investissements effectués dans le cadre de l’acquisition. Une majeure partie des 6 300 anciens employés ont été licenciés, mais d’autres ont préféré démissionner de leur plein gré pour rechercher d’autres portes de sortie.

Pour Elon Musk, Twitter est en grande partie une entreprise dépendante de la publicité et le choix de Linda Yaccarino pour lui succéder n’est pas anodin. Par le passé, elle avait occupé le poste de responsable des ventes chez le géant des médias NBCUniversal. Avec son arrivée, la politique d’embauche et de protection des emplois chez Twitter pourrait toutefois connaître du grand changement. Elle mettrait en place des politiques qui permettront au réseau social d’accroître ses rendements et de toucher plus de clients dans le monde.

Linda Yaccarino prendra en charge les opérations commerciales de Twitter, en particulier les ventes publicitaires. Elon Musk, de son côté, continuera d’assumer ses fonctions de président exécutif et de directeur de la technologie (CTO). À ce titre, il sera chargé de superviser les opérations système, les logiciels et le développement des produits.

Source : Outlook et Business Insider

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.