Twitter se fait lyncher après avoir temporairement suspendu le compte de campagne de Donald Trump

Twitter a temporairement suspendu le compte de la campagne de réélection de Donald Trump le jeudi 15 octobre 2020 après que le compte @TeamTrump ait publié une vidéo sur le fils du candidat démocrate Joe Biden qui, selon le compte, violait les règles de Twitter. La vidéo en question portait sur un article publié par le New York Post le mercredi 14 octobre dernier et contenait des détails présumés sur des relations commerciales entre le fils de Joe Biden, Hunter Biden, avec une entreprise ukrainienne.

La vidéo indiquait également que l’ancien vice-président aurait rencontré un conseiller de la société. Le porte-parole de la campagne de Joe Biden, Andrew Bates, a nié cette prétendue rencontre et a déclaré dans un communiqué que Joe Biden n’avait commis aucun acte répréhensible lié à l’Ukraine.

Crédits Pixabay

Par ailleurs, un porte-parole de Twitter a déclaré que le compte @TeamTrump et les comptes de Kayleigh McEnany – l’attachée de presse de la Maison Blanche – et du New York Post ont été suspendus en raison de la politique de Twitter sur les documents piratés et la publication d’informations privées.

Twitter pourrait faire face à des représailles

Cette action de Twitter a créé un véritable tollé de la part des législateurs républicains qui ont accusé Twitter d’agir comme si elle était une « police de la parole » et qui ont promit d’engager la responsabilité de l’entreprise.

Donald Trump a professé de son côté que « tout se terminera par un grand procès et il y a des choses qui peuvent arriver qui sont très graves que je préfèrerais ne pas voir se produire, mais cela va probablement devoir le faire ».

En marge de cela, le directeur général de Twitter, Jack Dorsey, a déclaré dans un tweet le mercredi 14 octobre que « notre communication autour de nos actions sur l’article @nypost n’était pas excellente. Et bloquer le partage d’URL via tweet ou DM sans aucun contexte expliquant pourquoi nous bloquons est inacceptable ».

Les républicains veulent la tête de Jack Dorsey

La cheffe de la politique de Twitter, Vijaya Gadde, a rapidement fait écho à cette déclaration de Jack Dorsey et a déclaré dans la soirée du jeudi que la société avait décidé de modifier sa politique suite aux commentaires apparus plus tôt. Elle a ainsi déclaré que « nous ne supprimerons plus le contenu piraté à moins qu’il ne soit directement partagé par des pirates informatiques ou par ceux qui agissent de concert avec eux. Nous étiquetons les tweets pour fournir du contexte au lieu de bloquer le partage des liens sur Twitter ».

Néanmoins, même après que Twitter ait rectifié le tir, le président du comité Lindsey Graham et les sénateurs républicains Ted Cruz et Josh Hawley ont décidé que le comité allait voter sur l’envoi d’une assignation pour Jack Dorsey le mardi 20 octobre pour qu’il comparaisse devant le comité le vendredi 23 octobre. Graham a d’ailleurs l’air de se frotter les mains devant cette perspective puisque le président du comité a déclaré que « nous allons enfin avoir une comptabilité qui se fait attendre depuis longtemps. Pour moi, cela cristallise le problème mieux que tout ce que j’aurais pu imaginer ». Selon Reuters, le comité réserverait aussi le même sort à Facebook.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !