Twitter serait-il un peu trop curieux ?

Twitter serait-il un peu trop curieux ? C’est ce que semble croire un internaute résidant aux Etats-Unis. Il vient effectivement de déposer une plainte contre l’éditeur du service. Et attention car cette dernière a débouché sur une véritable action de groupe, une action déposée auprès du tribunal de San Francisco.

Wilford Raney et les autres plaignants accusent Twitter d’être un peu trop indiscret. D’après eux, le service espionnerait les utilisateurs en accédant à tous leurs messages privés. Pire, il lui arriverait même de modifier les messages à la volée avant qu’ils ne soient remis à leur destinataire.

Action Twitter

Twitter doit faire face à une nouvelle plainte collective.

La plainte fait directement allusion au système automatisé mis en place par la firme pour raccourcir les liens hypertextes partagés par les utilisateurs.

Les plaignants demandent 100 dollars de dédommagement par jour et par utilisateur

Je ne sais pas si vous le savez mais à la base, la limite des 140 caractères s’appliquait aussi aux messages privés. La plateforme a donc pris l’habitude de raccourcir tous les liens afin de nous faire économiser quelques caractères.

C’est précisément ce que dénonce le groupe à l’origine de cette plainte.

Et ce n’est pas tout car les plaignants accusent aussi Twitter de parcourir le contenu des messages pour recueillir des informations personnelles sur les utilisateurs afin de leur délivrer des publicités plus ciblées.

Le géant américain n’a évidemment pas tardé à répliquer, par la voix d’un de ses portes-paroles. Il dénonce ces accusations et il les a même fermement condamnées. Mieux, il est bien décidé à les combattre et à faire toute la lumière sur cette affaire.

Twitter n’est pas le premier à être la cible d’une telle attaque. Gmail avait du faire face aux mêmes critiques à ses débuts et une plainte avait même été déposée en 2014. Google était cependant parvenu à régler la situation à l’amiable. Reste à savoir si le roi du micro-blogging aura cette chance.

Notez pour finir que les plaignants à l’origine de cette plainte réclament 100 dollars de dédommagement… par jour et par utilisateur. Cela n’a l’air de rien mais le montant total atteint plusieurs millions de dollars. La firme n’a donc pas droit à l’erreur sur ce coup.

Via

Mots-clés twitterweb