Twitter supprime une nouvelle fois un tweet de Trump pour violation des droits d’auteur

À moins que le président américain Donald Trump ne revoie et ne suive sérieusement les politiques de Twitter, ses tweets auront de grandes chances d’être toujours mis sur le banc de touche. C’est du moins ce que l’on peut penser au regard des nombreuses suppressions des tweets du numéro un des États-Unis sur le réseau social.

Pour rappel, Twitter a commencé à filtrer rigoureusement les publications du président des États-Unis depuis mai, et ce, même si cela ne faisait qu’attirer vers lui les foudres de Donald Trump sur le réseau social. Ces suppressions sont dues au fait que le politicien transgresse (sciemment ?) les règles de la plateforme en violant les droits d’auteur ou en attisant la violence via ses tweets.

Crédits Pixabay

Cette fois-ci, Reuters rapporte qu’une publication de Trump a de nouveau été supprimée pour avoir violé les droits d’auteur du groupe Linkin Park.

La société de gestion de Linkin Park a fait une réclamation pour violation du droit d’auteur

La publication en question était une vidéo de campagne retweetée par Donald Trump le samedi 18 juillet 2020. Néanmoins, la vidéo, qui incluait une musique du groupe de rock Linkin Park, a été retirée du fil Twitter de Donald Trump le même jour dans la soirée avec une notification disant que « ce média a été désactivé en réponse à un rapport du titulaire des droits d’auteur ».

D’après un communiqué paru sur la base de données Lumen, qui recueille les demandes de suppression de contenus en ligne, Twitter a reçu un avis Digital Millenium Copyright Act, de Machine Shop Entertainment, qui selon sa page LinkedIn, est une société de gestion appartenant au groupe Linkin Park. C’est suite à cette réclamation que Twitter a ainsi supprimé la vidéo que Trump a retweetée auprès de Dan Scavino, le directeur des médias sociaux de la Maison Blanche.

À quand la prochaine suppression ?

Un représentant de Twitter a ainsi déclaré par courrier électronique que :

Nous répondons aux réclamations valides pour droits d’auteur qui nous sont envoyées par un titulaire de droits d’auteur ou ses représentants autorisés.

Washington n’a pas encore fait de commentaire sur la suppression de la vidéo. Néanmoins, ce ne sera pas la première et peut-être pas la dernière fois que Trump se fera taper des doigts par Twitter. À noter qu’en matière que réclamation pour violation de droits d’auteur, Twitter a déjà supprimé une image tweetée par Trump le mardi 30 juin dernier en raison d’une réclamation faite par le New York Times parce que l’image en question – avec une photo de Trump dessus – avait été prise par l’un des photographes du quotidien.

Comment Donald Trump réagira-t-il face à cette nouvelle suppression ? Menacera-t-il encore les plateformes sociales ?