Twitter : Un adolescent de 17 ans parmi les pirates de l’attaque du 15 juillet

C’est à la mi-juillet qu’une attaque de grande ampleur a eu lieu sur le réseau social. Des pirates ont pu prendre le contrôle d’énormes comptes, parmi lesquels on trouvait notamment Bill Gates, pour publier un tweet relevant de l’arnaque. Ce dernier invitait les abonnés à envoyer des Bitcoin, fameuse monnaie virtuelle, en échange d’un retour sur investissement. Il s’agissait bien évidemment d’une arnaque, mais dont l’importance peut surprendre. Car en s’emparant de gros comptes, certifiés avec la petite pastille bleue, les arnaqueurs ont pu mettre en confiance certaines victimes.

Et aujourd’hui, on apprend que parmi les pirates se trouvait un adolescent américain.

Crédit : Pixabay

Un adolescent appelé Graham Clark et âgé d’à peine 17 ans !

Graham Clark serait l’adolescent derrière cette attaque

Âgé d’à peine 17 ans, Graham Clark est considéré comme les autorités comme la personne derrière les attaques survenues sur Twitter. Ce dernier a été arrêté pour fraude organisée et autres délits dépassant les 100 000 dollars et 30 victimes. Le FBI annonce également avoir trouvé de nombreuses preuves qui lient Graham Clark à l’attaque, notamment le fameux lien posté à travers les comptes piratés qui renvoyait à son portefeuille virtuel.

Pour rappel, l’attaque sur Twitter aurait visé pas moins de 130 comptes, dont certains très importants. 45 ont été utilisés pour publier le message avec le lien frauduleux, tandis que l’accès à 36 messages privés a été révélé, et 7 ont vu leurs données privées être entièrement siphonnées. Le réseau social a largement été pointé du doigt pour avoir été victime de cette attaque sortie de nulle part.

Lors de l’attaque, des mots-clés comme “Bill Gates” ou “Elon Musk” ont été propulsés en TT lors de l’attaque. Joe Biden, Apple ou encore Uber ont également été touchés, dans l’espoir de faire le plus de victimes possible lors de ce phishing.

Car même si une grande majorité d’utilisateurs a décelé le piège, certains sont tombés en plein dedans. Suffisamment pour permettre à Graham Clark, du haut de ses 17 ans, de dérober une grosse somme d’argent.

Il faudra donc attendre le procès de l’adolescent américain pour connaître le jugement rendu. Mais force est de constater que pour son jeune âge, Graham Clark a réussi à pénétrer les défenses d’un réseau social majeur.

Mots-clés twitter