Twitter : une femme a menacé d’avorter pour quelques retweets

Sur Twitter, certains sont prêts à tout pour tenter d’obtenir un peu plus de visibilité. C’est précisément le cas de cette femme qui a menacé ses followers d’avorter si son message n’obtenait pas au moins quatre mille retweets. La publication a provoqué de nombreuses réactions indignées de la part des internautes.

L’histoire remonte à la semaine dernière. Une internaute originaire des États-Unis a publié sur la célèbre plateforme une photo d’elle prise avec son smartphone, une photo sur laquelle elle posait dans une robe à fleurs avec un gilet.

RT Twitter

L’image était accompagnée d’un message relativement court et direct.

Elle exige quatre mille retweets pour garder son bébé

Dans ce message, la femme expliquait être enceinte de quatre mois et elle menaçait ensuite les internautes d’avorter si elle n’obtenait pas quatre mille retweets sur sa publication.

La publication n’est pas passée inaperçue et elle a provoqué de nombreuses réactions indignées de la part des internautes. Quelques minutes plus tard, un homme répondant au pseudonyme de King Nathan VI s’est manifesté en prétendant être le père de l’enfant. Il s’en est suivi un échange houleux entre l’homme et la femme.

Le père présumé de l’enfant a notamment reproché à son ancienne compagne de l’avoir fait passer pour mort afin de pouvoir revendre son chien et acheter ainsi des billets pour un concert de Lil Pump. La femme ne s’est pas laissée démonter et elle lui a ensuite reproché de ne pas lui avoir donné suffisamment d’argent lorsqu’ils étaient ensemble.

Le père s’est manifesté

Suite à la publication de ce message, de nombreux internautes ont mené une enquête afin d’en apprendre plus sur la femme. Ils ont alors trouvé d’autres messages dans lesquels elle demandait à ses followers de relayer ses publications pour l’aider à trouver un nouveau petit ami et… un beau-père pour son futur enfant.

Plusieurs confrères ont contacté la femme afin d’obtenir une interview. Cette dernière a refusé de répondre à leurs questions sans une contrepartie financière.

En attendant, le message initial a été massivement relayé et il dépasse à l’heure actuelle les dix mille retweets. Au train où vont les choses, il ne serait pas surprenant qu’il finisse entre les mains des services sociaux.

https://twitter.com/saipanting/status/900498587490144257

https://twitter.com/saipanting/status/899758648808943616

Mots-clés twitterweb