Twitter va bannir les comptes appelant à s’en prendre aux antennes 5G

Ces dernières semaines ont été l’occasion de nombreuses conspirations sur les réseaux sociaux comme Twitter. La raison de cette multiplication ? La pandémie de Covid-19 qui frappe le monde, que certains vont même jusqu’à prêter à Bill Gates. Mais l’une des autres théories du complot ultra populaire est la fabrication humaine du coronavirus et sa diffusion à travers… les antennes 5G. Un réseau qui va apporter de nombreuses innovations technologiques à travers le monde, mais que d’autres voient comme un ennemi à abattre. Au point d’inviter d’autres conspirationnistes à s’en prendre aux antennes 5G

C’est ce que TechCrunch a rapporté dans l’un de ses articles.

Crédits Pixabay

Twitter a donc décidé de prendre une mesure radicale : bannir ces comptes.

Twitter lutte contre les tweets invitant à s’en prendre aux antennes 5G

La lutte contre la désinformation se prolonge pour Twitter. Cette fois-ci, ce sont les tweets invitant à s’en prendre aux antennes 5G qui sont dans le viseur du réseau social. Car beaucoup de conspirationnistes sont convaincus que ces dernières diffusent le Covid-19 (ou sont dangereuses, plus généralement) et invitent à les démanteler, mettant ainsi des vies en danger.

C’est lors d’une interview que le porte-parole de Twitter s’est exprimé sur cette nouvelle politique de suppression. Le réseau social se félicite d’avoir déjà fait disparaître un nombre conséquent de publications qui enfreignent ses règles.

Nous allons supprimer en priorité les publications qui concernent le Covid-19 et peuvent entraîner des actions causant des dégâts. Comme nous l’avons déjà expliqué, nous n’allons pas agir contre chaque tweet contenant une opinion controversée ou partiellement faussée sur le virus. Depuis la mise en place de cette politique le 18 mars, plus de 22000 publications ont été supprimées.

Cette politique de lutte s’inscrit dans celle menée par d’autres réseaux sociaux. Facebook a également décidé de tordre le cou aux fausses informations en notifiant les utilisateurs qui diffusent une publication à la provenance douteuse, tout en les amenant sur le site de l’OMS. Quant à WhatsApp, son poulain, il n’est plus possible d’envoyer à plusieurs personnes un message transféré tandis que ceux provenant de contacts inconnus sont marqués par une icône.

Mots-clés 5Gtwitter