Twitter va prévenir lorsque vous comptez publier un message menaçant

Les réseaux sociaux sont de merveilleux outils pour échanger avec des proches ou même des inconnus. Certains sont beaucoup plus dédiés à la photo/vidéo, comme TikTok et Instagram, tandis que d’autres misent sur le professionnel à l’image de Linkedin ou les échanges brefs et rapides comme Twitter (a contrario de Facebook). Malheureusement pour Twitter, des comptes peuvent rapidement déborder avec cette facilité à répondre à tout le monde (du moins les personnes qui ne sont pas en privé) sans y réfléchir, avec une limite de caractères. Pour éviter les débordements, Twitter dévoile un nouveauté.

Désormais, Twitter notifie les utilisateurs qui s’apprêtent à publier un message menaçant.

Crédits Pixabay

Cette fonction est pour le moment disponible sur iOS.

Limiter les débordements sur Twitter

C’est en tout cas l’objectif affiché par le réseau social qui explique avoir mis en place une fonction uniquement disponible sur iOS pour le moment. Il s’agit d’une expérimentation et son déploiement devrait être global dans les mois à venir, sans plus de précision. C’est à travers un tweet (logique) que Twitter a communiqué à propos de sa nouvelle fonction notifiant les utilisateurs qui s’apprêtent à publier un message menaçant.

Lorsque les choses s’enveniment, vous pouvez dire des choses que vous ne pensez pas. Pour que vous puissiez revoir votre réponse, nous menons un test uniquement sur iOS sur une notification qui vous offre la possibilité de modifier votre tweet avant qu’il ne soit publié si il affiche un contenu menaçant.

Face à la grande liberté de Twitter, la modération veut faire le nécessaire pour éviter les messages violents sur sa plate-forme où agissent trolls et autres personnes aux intentions haineuses. Récemment, le réseau social a dévoilé traquer les messages invitant à détruire les antennes 5G.

Mais cette fonction sera-t-elle vraiment utile ? Pas sûr qu’une simple alerte puisse freiner un utilisateur qui s’emporte ou un troll puisqu’ils pourront passer outre. Les empêcher de publier n’est pas la solution non plus et s’apparente à de la censure arbitraire (car un bot détecte ici un potentiel message menaçant).

Twitter, comme beaucoup d’autres réseaux sociaux, essaie tant bien que mal de lutter contre les comportements haineux.

Mots-clés iostwitter